analyse de l'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

analyse de l'histoire

Message  Sandra le Mer 18 Jan 2006 - 17:52



Ce topic permet à chacun de prolonger le rôle de celui-ci "histoire" par des débats, je l'espère plus calmes que ces néanmoins sympathiques pommes, s'en trouvant issus.

souriant


Dernière édition par le Mer 25 Avr 2007 - 17:15, édité 1 fois
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Mer 18 Jan 2006 - 19:22

@Tell a écrit:Evidemment le wikipedia français n'a rien de valable à ce sujet.
Au sujet de Sétif, je persiste qu'il est particulièrement valable.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  tell le Jeu 19 Jan 2006 - 0:36

Possible, mais le sujet portait sur les horreurs commises par l'URSS en Pologne. Et je ne pense pas que les Soviétiques aient fait dans la "nuance". Neutral

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44060
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Jeu 19 Jan 2006 - 2:53

@Tell a écrit:(Aubergine a écrit:
Pourquoi "évidemment" ?)

Parce que la Pologne est sans doute la plus grande et longue tragédie de l'histoire de l'Europe. La Pologne a tjs été le paillasson des grandes puissances en ballade en Europe et les soviétiques n'ont pas été meilleurs que les autres... parmi les pires en fait. "Evidemment" parce que je cherchais une information compréhensible sur un forum francophone... et que la seule info valable que j'ai trouvée (pas eu le temps de chercher longtemps) est en allemand (en général pas très populaire pour les francophones). Grmbl...!

(Aubergine a écrit:
Il faut aller mettre à jour le wikipedia francophone avec les infos germanos, alors)

oui.
Ce que tu exposes là constitue un point de vu : Tu es anticommuniste et l'exprimes.
Ainsi, tu affirmes qu'étaient négatives l'existence et l'expension de l'URSS.

Par contre, l'instauration du régime soviétique et les modifications de frontière de la Pologne constituent des faits.

Mais, les deux doivent restés distincts.
Les faits (nombres, dates, événements ...) et points de vu (Je pense que ceci n'est bien ou que cela n'est pas bien ...)



Ce que j'ai dit sur Sétif n'est pas d'une moindre manière en rapport avec ta critique de l'URSS que ta critique de l'URSS en rapport avec la libération polonaise.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  tell le Jeu 19 Jan 2006 - 10:40

Les déportations et assassinats de masse de la population polonaise par millions (cf l'article wikipedia) ne sont pas des points de vue communistes ou anti-communistes, ce sont des crimes du régime soviétique!

Et à ta place, je me distancierais - sans équivoque - de cette partie, une des plus sombre, de l'histoire du communisme. Je te dis ça très amicalement.

Ce que j'ai dit sur Sétif n'est pas d'une moindre manière en rapport avec ta critique de l'URSS que ta critique de l'URSS en rapport avec la libération polonaise.
Qd on remplace un tortionnaire par un autre, on ne peut pas parler de "libération"!

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44060
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Jeu 19 Jan 2006 - 13:58

Ton dernier message ne comporte aucune donnée, aucun document, aucun lien ...

C'est :

Un point de vu (n'étant même soutenu ...)



Maintenant, je ne dis pas refuser le débat.
Mais, par la confrontation, en argumentant à charge ou à décharge et en associant si besoin les posts par des documents.

Ce n'est pas moi qui est rédigée le texte où se trouve le terme libération mais des historiens que je ne pense pas être révisionnistes ni même, en tout cas pas tous, sympathisants communistes.

J'ai exposé des fait en les appuyant par des liens.
Il est aussi possible d'en donner son avis mais sans assimiler avis et faits.



Tu peux même, si tu le souhaites, ouvrir un topic où capitalisme et communisme pourraient être opposés, dans le sous-forum politique.

J'exprime mon désaccord mais tu as pu écrire tout ce que tu voulais et je n'ai rien censuré.
C'est la démocratie et la liberté.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  tell le Jeu 19 Jan 2006 - 14:32

@Sandra a écrit:Ton dernier message ne comporte aucune donnée, aucun document, aucun lien ...

C'est :Un point de vu (n'étant même soutenu ...)

Maintenant, je ne dis pas refuser le débat.
Mais, par la confrontation, en argumentant à charge ou à décharge et en associant si besoin les posts par des documents.
Non, ce n'est pas un point de vue. Et si, mes messages sont documentés (copier-coller avec lien wiki). Et si, ce document contient un détail des chiffres des victimes polonaises de l'oeuvre des soviétiques (même en allemand, j'ai mis les chiffres en gras). Et à ta place je commencerais à me faire à cette idée. Et en effet, quand tu lis ces chiffres, la Pologne c'est pas l'Algérie!

http://louve-intrepide.forumactif.com/viewtopic.forum?t=227&postdays=0&postorder=asc&start=33

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44060
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Ven 24 Nov 2006 - 15:40

Le 24 novembre 1995 l'Irlande légalise enfin le divorce.

Malgré les exhortations du Pape Jean-paul II, les Irlandais pourront désormais librement divorcer.





En effet, un référendum aboutit à approuver la loi irlandaise sur le divorce. Le vote fut extrêmement serré le oui ne remportant cette victoire qu'avec 50,3% des voies contre 49,7 % pour le non.
L'Irlande était le seul pays où des préceptes partisans imposaient encore à tous quelquesoient leurs convictions politiques ou religieuses cette interdiction.

Bien évidemment, cette nouvelle législation ne contraint en aucun cas personne à demander à divorcer.
Celle-ci respecte donc de la manière pleinement légitime les positions de chacun.

J'invite chacun à s'exprimer sur ce thème du progrès civilisationnel.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Lun 5 Fév 2007 - 22:46

En développement au topic 4 février, accessible entre autre par le lien suivant http://louve-intrepide.forumactif.com/CULTURE-c2/decouverte-f5/4-fevrier-t501.htm, débute cette série de messages :



La conférence de Yalta se situe dans une série de plusieurs Traités, conférences et chartes.

T'as oublié d'évoquer l'alliance nazie-communiste... Wink

Le pacte Von Ribbentrop-Molotov de non-agression, également appelé pacte germano-soviétique, fut signé le 23 août 1939 entre les ministres des Affaires étrangères du Troisième Reich (Joachim von Ribbentrop) et de l'Union soviétique (Viatcheslav Molotov).

Les protocoles secrets du pacte germano-soviétique signé à Moscou par Molotov et Ribbentrop scellent l'alliance entre l'URSS et le IIIe Reich. Les deux dictatures se proposent de régler, par voie de négociation bilatérale germano-soviétique, l'agression de la Pologne, le partage de son territoire et la suppression de l'État polonais. Ces protocoles sont suivis de plusieurs accords organisant la collaboration germano-soviétique. Ils sont beaucoup moins connus mais lourds de sens...

Un des protocoles secrets de cet accord énonce l'obligation qu'a chacune des deux parties de prendre des mesures pour prévenir et empêcher toute action de la Résistance polonaise. Les parties prévoient même des consultations mutuelles à propos de toutes les actions répressives qui leur sembleraient utiles :

Aucune des deux parties ne tolérera sur son territoire d'agitation polonaise quelconque qui menacerait le territoire de l'autre partie. Chacune écrasera sur son propre territoire tout embryon d'une telle agitation, et les deux s'informeront mutuellement de tous les moyens adéquats pouvant être utilisés à cette fin.

Ces moyens font l'objet d'échanges constants entre la Gestapo et le NKVD, durant tout l'hiver 1939 - 1940.
Les points communs entre les deux systèmes totalitaires n'empêchent évidemment pas des spécificités dans leur massacre des élites polonaises. Les Allemands mettent en avant des critères raciaux et les Soviétiques des critères de classes, mais les deux régimes se retrouvent pour chasser avec la dernière énergie le prêtre catholique et le résistant militaire ou civil...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_Molotov-Ribbentrop

Ce message a été posté par Tell.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Lun 5 Fév 2007 - 22:51

Non.

Le pacte Von Ribbentrop-Molotov ne s'inscrit pas dans la même série de traités.
Je situe ici le traité de Yalta dans son contexte.

Il est vrai qu'il eut pu s'avérer pertinent d'évoquer ce pacte en association de la présentation de la conférence et des accords de Munich : Du 29 au 30 septembre 1938, Daladier(France), Chamberlain(Royaume-Uni), Hitler(Allemagne) et Mussolini(Italie) se rencontrèrent et signèrent les Accords de Munich. Ces accords prévoyaient l'évacuation des Sudètes par les Tchèques, et son occupation par les troupes Allemandes.
Néanmoins, contrairement au pacte Von Ribbentrop-Molotov, la conférence et les accords de Munich ne visaient pas à gagner du temps afin de se préparer efficacement à la guerre contre les nazis (voir le lien ci-après : " ... une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive ... "). Cette différence cruciale confère donc malgré tout à ces deux événements des identités et surtout des significations historiques très importantes.

" ... La situation semble donc favorable à la conquête du Lebensraum. Un seul ennemi encore dangereux peut empêcher cette conquête: l'U.R.S.S.. Depuis le pacte Molotov-Ribbentrop grâce auquel elles se sont partagé le territoire de la Pologne, les deux pays ont ostensiblement établi des relations amicales et commerciales, malgré l'opposition radicale des idéologies qui les dirigent ...
... Les motivations allemandes pour attaquer sont donc doubles. Stratégique car une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive, et idéologique car à la lecture de Mein Kampf d'Adolf Hitler, la position allemande est très claire vis-à-vis de la Russie et des autres nations de l'U.R.S.S. européennes. ... "
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Barbarossa



Nota Bene
Je rappelle que les réactions à la présentation des articles historiques se présentent dans le topic Analyse de l'histoire.
J'invite ainsi une éventuelle poursuite de se développement à se poursuivre là-bas : http://louve-intrepide.forumactif.com/CULTURE-c2/decouverte-f5/analyse-de-l-histoire-t251.htm

Ce message a été posté par Sandra.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Lun 5 Fév 2007 - 22:52

Pas besoin de continuer à discutailler, ne serait-ce que par respect des victimes polonaises devant les crimes commis par les rouges contre le peuple polonais qui n'avaient strictement rien à voir avec une qcq temporisation mais relevaient d'une politique de mise en oeuvre du système communiste en Pologne!!

@Sandra a écrit:Néanmoins, contrairement au pacte Von Ribbentrop-Molotov, la conférence et les accords de Munich ne visaient pas à gagner du temps afin de se préparer efficacement à la guerre contre les nazis (voir le lien ci-après : " ... une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive ... "). Cette différence cruciale confère donc malgré tout à ces deux événements des identités et surtout des significations historiques très importantes.
->
Les protocoles secrets du pacte germano-soviétique signé à Moscou par Molotov et Ribbentrop scellent l'alliance entre l'URSS et le IIIe Reich. Les deux dictatures se proposent de régler... l'agression de la Pologne, le partage de son territoire et la suppression de l'État polonais. Ces protocoles sont suivis de plusieurs accords organisant la collaboration germano-soviétique. Ils sont beaucoup moins connus mais lourds de sens...

...Les parties prévoient même des consultations mutuelles à propos de toutes les actions répressives qui leur sembleraient utiles...


Les points communs entre les deux systèmes totalitaires n'empêchent évidemment pas des spécificités dans leur massacre des élites polonaises. Les Allemands mettent en avant des critères raciaux et les Soviétiques des critères de classes, mais les deux régimes se retrouvent pour chasser avec la dernière énergie le prêtre catholique et le résistant militaire ou civil...

Et si tu veux savoir quels crimes contre l'humanité les rouges ont commis en Pologne, je te suggère de consulter wikipedia à ce sujet:

Nach dem Ende des Zweiten Weltkrieges 1945 wurden die Grenzen des ehemaligen polnischen Staatsgebietes gemäß dem Potsdamer Abkommen nach Westen verschoben: Polen verlor das ethnisch gemischte, mehrheitlich von Ukrainern und Weißrussen bevölkerte Drittel seines bisherigen Staatsgebietes an die Sowjetunion. Es handelte sich dabei in etwa um das Gebiet, das Polen 1919-1921 von Russland und der Ukraine erobert hatte.Die dort ansässige polnische Bevölkerung, ca. 2,5 Millionen Menschen, wurde vertrieben. Aus dem heutigen Ostpolen wurden etwa 1 Millionen Ukrainer in die Sowjetunion vertrieben. Bereits in den Jahren 1943-44 waren Zehntausende Polen in den Massakern in Wolhynien ermordet worden, viele mussten flüchten. Im Westen und Norden wurden Polen die zuvor deutschen Gebiete östlich der Oder und Neiße ("Oder-Neiße-Linie") als "Wiedergewonnene Gebiete", die ein Drittel des Deutschen Reichgebiets darstellten und seit etwa 700 Jahren deutschsprachig besiedelt waren, zugesprochen. Etwa 5 Millionen Deutsche waren gegen Kriegsende von dort geflohen und wurden durch Einreiseverbot an einer Rückkehr gehindert (Schließung der Oder-Neiße-Übergänge für Rückkehrende am 30. Juni 1945). Aus den Ostgebieten wurden nach dem Krieg weitere 5 Millionen Menschen vertrieben. Die Gebiete wurden später überwiegend mit Bürgern aus Zentralpolen (3 Millionen), darunter etwa 0,5 Millionen von Polen zwangsumgesiedelte Ukrainer, und mit Vertriebenen aus den ehemaligen polnischen Ostgebieten (etwa 2 Millionen) besiedelt. Einige Oberschlesier, Masuren und Deutsche blieben als Minderheit zurück. Die neuen Grenzen wurden mit dem Potsdamer Abkommen vom August 1945 geregelt. Im Widerspruch zu den Regelungen in diesem Abkommen, die bis zum Abschluss eines Friedensvertrages die Grenzziehung westlich von Swinemünde und dann entlang von Oder und Neiße festschrieben, besetzte Polen auf Bestreben Stalins auch die westlich der Oder gelegene Stadt Stettin und westlich angrenzende Gebiete, um sich diesen wichtigen Ostseehafen als Verbindung Oberschlesiens zum Meer zu sichern. Mit dem Görlitzer Abkommen zwischen der neu entstandenen DDR und Polen vom 6. Juli 1950 wurde diese Grenzziehung dann auch vertraglich zumindest von der DDR akzeptiert.

Auf die deutsche Besatzung während des Zweiten Weltkrieges folgte nun die kommunistische Diktatur. Das Land kam in den Einflussbereich der Sowjetunion und wurde als Volksrepublik dessen Satellitenstaat. Polen wurde bis 1989 in den Rat für Gegenseitige Wirtschaftshilfe und den Warschauer Pakt eingebunden. Durch mehrere Aufstände äußerte die polnische Bevölkerung immer wieder ihren Unmut gegenüber der kommunistischen Führung (z. B. im Posener Aufstand).
http://de.wikipedia.org/wiki/Polen#Volksrepublik.2C_Sozialismus_und_die_Gewerkschaftsbewegung_Solidarno.C5.9B.C4.87_1945-1989

Ce message a été posté par Tell.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Lun 5 Fév 2007 - 22:54

Intéressant tout ça, sans plaisanter.

Ce message a été posté par Daniel.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Lun 5 Fév 2007 - 23:13

@Tell a écrit:Pas besoin de continuer à discutailler, ...

Le débat est un des piliers de la démocratie. Il s'avère néanmoins certes peu pertinent de recopier une nouvelle fois son message précédent.
Sur le fond, les raisons profondes, et pas simplement celles apparentes, de chaque traité sont importantes et méritent de se trouver discutées.

Pourquoi la conférence de Munich eut elle lieu ? Pourquoi les accords en découlant furent ils signés ?
Pourquoi le pacte Von Ribbentrop-Molotov fut ils signé ?
Etc ...

J'insiste pour ma part sur le fait que savoir qu'une guerre entre l'axe et les soviétiques était inévitable constitue une donnée majeure dans la compréhension de la nature du pacte Von Ribbentrop-Molotov.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  tell le Mar 6 Fév 2007 - 14:32

Bon alors je vais essayer d'être le plus clair possible:

la négation, minimisation ou justification

de crimes contre l'humanité ou génocides qui constituent des violations graves des droits humains de groupes de personnes en raison de leur appartenance ethnique, religieuse ou raciale (dc des crimes racistes particulièrement graves),

relève en règle générale,

de par l'atteinte des personnes dans leur dignité d'être humain et ceci en raison de leur appartenance à un groupe défini par la race, l'éthnie ou religion et dont les persécutions passées sont niées, minimisées ou justifiées par l'auteur qui véhicule ainsi l'idée qu'un tel groupe serait de moindre valeur du point de vue de la dignité humaine voire privé de toute dignité humaine,

d'un acte raciste,

comme je viens de le rappeler sur le fopo:
http://www.forum-politique.org/phpBB2/viewtopic.php?p=1068044#1068044


La nationalité ou appartenance politique des auteurs de crimes contre l'humanité ou génocides, n'a aucune importance sous l'angle de la discrimination/incitation à la haine raciale!

Il est dès lors hors de question que je participe à un débat où il s'agirait expressément ou implicitement de remettre en question, voire excuser/justifier, les persécutions commises par les rouges contre le peuple polonais, largement documentées, sous un quelconque couvert de "liberté d'expression" ou "droit au débat" mal compris.

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44060
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Mar 6 Fév 2007 - 22:55

Si quelqu'un estime que j'ai publié des propos négationnistes, je l'invite à appuyer cette position en me citant.

Je déclare qu'il n'y ait aucun événement qui se soit déroulé dont j'aurais prétendu que tel ne fut pas le cas.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  tell le Mer 7 Fév 2007 - 11:06

Et bien que je ne lise plus ici des propos qui me laisseraient entendre que le pacte germano-soviétique visait simplement à gagner du temps pour se préparer militairement contre l'Allemagne et que l'URSS avait peut-être un vague intérêt pour la Pologne, et tout ira bien...

parce qu'en ce qui me concerne, cela devient difficilement soutenable...

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44060
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Mer 7 Fév 2007 - 23:18

@tell a écrit: ... des propos qui me laisseraient entendre que le pacte germano-soviétique visait simplement à gagner du temps pour se préparer militairement contre l'Allemagne ...
Je ne le laisse pas entendre.
Je l'affirme explicitement. J'ai écrit cela à de nombreuses reprises, ici et dans d'autres fora notamment.

Mais.

Je ne me contente pas de le déclarer. Je présente des sources soutenant mes propos :
" ... La situation semble donc favorable à la conquête du Lebensraum. Un seul ennemi encore dangereux peut empêcher cette conquête: l'U.R.S.S.. Depuis le pacte Molotov-Ribbentrop grâce auquel elles se sont partagé le territoire de la Pologne, les deux pays ont ostensiblement établi des relations amicales et commerciales, malgré l'opposition radicale des idéologies qui les dirigent ...
... Les motivations allemandes pour attaquer sont donc doubles. Stratégique car une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive, et idéologique car à la lecture de Mein Kampf d'Adolf Hitler, la position allemande est très claire vis-à-vis de la Russie et des autres nations de l'U.R.S.S. européennes. ... "
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Barbarossa

" ... une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive ... "

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  tell le Ven 9 Fév 2007 - 13:07

Très bien. Dans ce cas, je m'abstiendrai à l'avenir d'intervenir sur ce forum. Dommage.

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44060
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Ven 9 Fév 2007 - 23:55

Cela est effectivement dommage mais l'important reste que tu sois en accord avec tes convictions comme ce l'est aussi pour moi.

Rolling Eyes

Tu demeures bien évidemment toujours le bienvenu dans le refuge quand tu le souhaites.

louve grise

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Sandra le Mer 12 Nov 2008 - 1:35

Souvenons nous : le 11 novembre 1918, la première guerre mondiale s’achevait enfin, après une si longue série de batailles meurtrières, destructrices, traumatisantes, avilissantes, et dont certains avaient cru pouvoir tirer profits.

Ainsi, ce 11 novembre, entre 5H12 et 5H20, à Rethondes, à Compiègne, un armistice fut signé, avec une application sur le front fixée à 11H et pour 36 jours. Ensuite, fut signé le traité de Versailles, le 28 juin 1919.

Il y eut encore, le dernier jour de la guerre, près de 11 000 tués, blessés ou disparus ; certains soldats ont perdu la vie lors d'actions militaires décidées par des généraux qui savaient que l'armistice avait déjà été signé.



La première guerre mondiale, bien que déclenchée par un prétexte géopolitique, à savoir l'assassinat, à Sarajevo, de l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche, était prévue et préparée de longue date et chaque état-major avait activement anticipé l’ouverture de l’affrontement militaire, notamment par une intense course aux armements. L’encouragement du nationalisme fort participait de cette préparation.

Les rivalités économiques, exacerbées par des volontés expansionnistes qui se canalisaient entre autres par la montée des impérialismes coloniaux, avaient abouti à un paroxysme de la concurrence. La première guerre mondiale était un conflit d’intérêts économiques. Elle fut le prolongement, par l’action militaire, de la déjà violente guerre économique dont les enjeux étaient le contrôle des territoires, des ressources, des marchés, de la main d’œuvre, de l’influence géostratégique et de l’accumulation des capitaux. Les divergences d’intérêts entre les puissances industrielles et financières conduisirent à la confrontation armée.

La première guerre mondiale commença le 28 juillet 1914, jour où l’Autriche déclara la guerre à la Serbie.



La première guerre mondiale se termina en deux temps : le front est fut pacifié en 1917, grâce à l’évolution politique de la Russie ; le front ouest fut pacifié en 1918, par la capitulation de l'Allemagne.

En Russie, en mars 1917, avec une motivation vivement stimulée par la volonté de l’obtention de la paix, les composantes révolutionnaires agirent pour un changement de régime et surtout de société. La chute de la monarchie impériale ne fut néanmoins pas favorable en tant que telle aux forces progressistes : la bourgeoisie libérale qui s’était substituée au pouvoir à l’aristocratie entendait en effet continuer la guerre.
Mais, les soviets, depuis qu’avaient commencé à s’établir les conditions de possibilité d’une révolution démocratique, étaient devenus plus nombreux et chacun plus gros ; les soviétiques, ainsi plus puissants, ne départissaient pas d’affirmer leur volonté pacifiste : en octobre 1917, Lénine organisa la seconde révolution, cette fois-ci fructueuse, et lança des pourparlers permettant un armistice définitif, en décembre, puis obtenant le traité de paix de Brest-Litovsk, en mars 1918.

En Allemagne, début novembre 1918, la progression révolutionnaire était devenue très importante et généralisée, se concrétisant notamment par des refus de livrer bataille et des mutineries ; elle fut cause majeure de l’armistice du 11 novembre 1918.

La signature du traité de Versailles, le 28 juin 1919, clôtura la première guerre mondiale.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Maya le Mer 9 Sep 2009 - 1:47

@Sandra a écrit:
@tell a écrit: ... des propos qui me laisseraient entendre que le pacte germano-soviétique visait simplement à gagner du temps pour se préparer militairement contre l'Allemagne ...
Je ne le laisse pas entendre.
Je l'affirme explicitement. J'ai écrit cela à de nombreuses reprises, ici et dans d'autres fora notamment.

Mais.

Je ne me contente pas de le déclarer. Je présente des sources soutenant mes propos :
" ... La situation semble donc favorable à la conquête du Lebensraum. Un seul ennemi encore dangereux peut empêcher cette conquête: l'U.R.S.S.. Depuis le pacte Molotov-Ribbentrop grâce auquel elles se sont partagé le territoire de la Pologne, les deux pays ont ostensiblement établi des relations amicales et commerciales, malgré l'opposition radicale des idéologies qui les dirigent ...
... Les motivations allemandes pour attaquer sont donc doubles. Stratégique car une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive, et idéologique car à la lecture de Mein Kampf d'Adolf Hitler, la position allemande est très claire vis-à-vis de la Russie et des autres nations de l'U.R.S.S. européennes. ... "
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Barbarossa

" ... une attaque de la part de l'URSS plus ou moins tard semble inévitable, d'où la nécessité d'une action préventive ... "
Le traité Molotov-Ribbentrop, "pacte germano-soviétique", était une manoeuvre stratégique à partir de laquelle les deux protagonistes comptaient chacun améliorer sa situation en prévision de la guerre contre l'autre.
Affirmer que Staline considérait établir de sincères relations de paix avec Adolf Hitler est faux ; cela ne s'accorde pas avec les éléments historiques à propos de ces événements ; l'URSS oeuvrait à préparer la guerre, notamment en évacuant massivement d'ouest vers l'est, derrière le Mont Oural, ses infrastructures industrielles et militaires.
C'est en ayant connaissance du contexte historique que le traité Molotov-Ribbentrop est à prendre en compte pour se forger une vision objective.

_________________
N'acceptons pas que soit imposé d'être considéré comme extrémistes des idées que nous savons au fond de nous-même être modérées.
avatar
Maya
expert en topic
expert en topic

Féminin
Nombre de messages : 1510
Age : 27
Localisation : Paris
Activité : architecte
Points de pertinence : 1257
Points de progression : 51097
Date d'inscription : 19/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: analyse de l'histoire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum