La rénovation de la république (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

04032007

Message 

La rénovation de la république (2)




La rénovation et l’évolution de notre république comme je le dis dans un autre article (Article sur la démocratie participative http://blog.france3.fr/democrate/ )sur un de mes blog passe par la disparition du Sénats et de la transformation de l’assemblée nationale en parlement vraiment représentatif des courants politiques de la société française. Comme je le dis également dans un autre article sur la création d’un système intermédiaire plus participatif c’est la participation directe des citoyens de cette société par le vote référendaire à des lois dites majeures, grâce à l’amélioration des techniques informatiques, système intermédiaire vers plus de démocratie participative. Dans cette république il y aurait un gouvernement (ministres), un président et un parlement représentant les courants politiques et idéologiques, le courant majoritaire aux dernières élections serait le plus représentatif mais les petits partis ne seraient pas oubliés, bien que l’évolution de la politique française pourrait aller vers 2 idéologies principales : les démocrates et les libéraux (mais bon seul l’avenir nous le dira). Le but final est bien sur de voir la disparition à long terme du parlement par la participation directe des citoyens, le gouvernent n’aurait plus qu’un rôle de gestionnaire. Les clivages politiques seraient atténués et même les partis politiques pourraient disparaître, seul des grandes lignes de pensées et d’idées resteraient. Mais quelque soit le cas la société restera toujours la base (société composée d’êtres humains qui bien que différents dans leurs croyances, religions ou non croyances, philosophies, idéologies, modes de vie, origines, sexes, revenus, professions ect ont tous les mêmes droits mais pour cela il ne faut pas de dérives vers le communautarisme) cette société ne peut donc être qu’égalitaire, démocratique, laïque, non communautariste, humaniste, de droits et de valeurs. Si ces 7 conditions ne sont pas remplies c’est un retour en arrière, ce n’est pas une prédiction c’est une analyse vu actuellement vers quoi veulent nous emmener certains qui n’est en fin de compte qu’un retour vers l’obscurantisme le plus complet.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La rénovation de la république (2) :: Commentaires

avatar

Message le Dim 4 Mar 2007 - 15:49  Sandra

democrate a écrit: ... Le but final est bien sur de voir la disparition à long terme du parlement par la participation directe des citoyens, le gouvernent n’aurait plus qu’un rôle de gestionnaire. ...
La participation directe des citoyens implique l'existence des moyens de gouvernance par ceux-ci.
Les moyens de cette intensification démocratique par l'appropriation populaire des pouvoirs régaliens implique la généralisation du parlementarisme.
Le pouvoir pour être plus démocratique doit devenir celui de cette base parlementaire. A chaque échelon communautaire, quartiers, villes, départements, régions, nations, doit correspondre des parlements détenant la responsabilité de la gestion politique.
Ces parlements doivent être fédérés à l'échelon le plus haut en un parlement principal hiérarchiquement au-dessus d'un gouvernement d'application des décisions prises par la voie parlementaire représentative des citoyens.
Ainsi, le système parlementaire commande aux administrations. C'est à dire que la démocratie détermine la gouvernance.

La démocratie doit se trouver extendue.
L'économie nécessite ainsi d'être englobée dans le champ démocratique. Il appartient à la démocratie populaire de déterminer les décisions économiques et donc de planifier les objectifs à atteindre. Le moteur décisionnel démocratique doit remplacer le moteur par investissement de capitaux.

La démocratie, par ces évolutions, deviendra vraiment effective et pas simplement formelle et même vider de sa réalité concrète par la minimisation des pouvoirs régaliens selon le modèle du libéralisme économique qui octroye les pouvoirs de décideurs et de gestionnaires aux actionnaires en lieu et place des représentants démocratiques du peuple.
Dans une véritable démocratie, le pouvoir doit effectivement émaner du peuple. Les structures du pouvoir implique donc de concrétiser ce pouvoir citoyen.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum