Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements.

Message  Invité le Dim 11 Mar 2007 - 19:54

Analyse du réchauffement climatique, économies mondiales et routes maritimes (autres articles les conséquences dans mon blog sur France télévisions)

Un changement des échanges économiques et commerciales par voies maritimes. En effet les glaces fondant la banquise aura complètement disparue ce qui aura pour conséquences que des pays comme la Russie, le Canada (le Québec), les Etats Unis, les pays du Nord de l’Europe, la Chine et le Japon auront plus d’échanges commerciaux et économiques directement entre eux qu’actuellement (mais l'adaptation de ces pays à l'après pétrole rentre aussi en jeu). Les routes maritimes du Nord changerons.
Le climat devenant également plus tempéré les pays du Nord de l’Europe, de la Russie et du Canada deviendront des endroits plus habités et plus facile à vivre (climat moins rude). Il y aura aussi un changement de végétations aux niveaux de ces pays.
Les îles du Nord du Canada et de la Russie ainsi que du Groenland deviendront également plus fiables et habitables.
Au niveau de l’Europe de l’ouest le climat dépend aussi du Gulf stream car son arrêt ou sa continuité aura des conséquences mais peut-être moindre que ce que l’on croit car le réchauffement des océans comme climatique et également globale. Donc même si ce courant s’arrête l’Europe de l’ouest connaîtra (et commence à connaître) un changement de climat vers plus de chaleur et des précipitations climatiques plus accentuées.
Aux niveaux des pays proches du pôle Sud comme l’Argentine, le Chili, l’Australie ect. Les échanges économiques et commerciaux changeront ainsi que pour le sud de l’Amérique du Sud qui deviendra plus clément au niveau de son climat. Les routes et voies maritimes du Nord et du Sud de la planète changeront.
Et en général au niveau mondial et d’une manière très négative, réchauffement climatiques qui engendrera également des terres inhabitables et la montée des eaux donc une envahissements par la mer de certaines côtes basses et de disparitions ou la restriction des zones habitables en bordures de côtes de certaines îles (ainsi que la disparition d’autres îles trop basses, ce qui arrive déjà).
La question est au niveau de l’antarctique qui est un continent terrestre (et non comme le pôle Nord qui est constitué de glaces et de banquises). Doit on la laisser comme continent vierge et de recherches scientifiques ? Questions qui à déjà été posée et acceptée aux pays possédant des bases scientifiques, L’antarctique étant devenu après accord mondial une terre neutre et exclusivement réservée à la recherche scientifique.
Mais à l’époque sans la nouvelle donne du réchauffement climatique.
Donc avec l’évolution du climat vers le réchauffement on pourrait se poser la question si ce continent pourra ne pas être colonisé et devenir une terre plus accueillante et habitable, pour éventuellement accueillir les millions de réfugiés climatiques.
Qu’elle sera le statut de ce nouveau continent que sera l’antarctique ? Un nouveau pays indépendant une fois colonisé ? Les pays y possédant actuellement des parties de cette terre voudront ils les laisser à ces nouveaux habitant ?
Bref la question devra ce poser un jour ou l’autre au niveau de cette terre vierge qu’est l’antarctique…
La même question se posera au niveau du Groenland (encore plus facilement colonisable que l’antarctique) qui est une immense île appartenant actuellement au Danemark , et qui n’est pas une terre neutre c’est à dire consacrée à la recherche scientifique…
Pour revenir aux changements aux niveaux mondiales, la fin du pétrole (mais je le dis dans un autre article sur mon sur « france télévision ») et l’adaptation difficile des techniques pour le remplacer, engendrera des systèmes économiques plus continentaux et par ce fait un effet d’atténuation de la mondialisation économique.
Donc le réchauffement climatique créé par l’activité polluante de nos civilisations actuelles change et changera la face du monde ainsi que la fin du pétrole.
Les générations actuelles et futures aurons donc d’énormes défis et problèmes à surmonter. Le feront elles d’une manière pacifiques ou s’entretueront elles?
Quoi qu’il en soit les problèmes sont résolues plus facilement et sereinement s’ils sont pris à temps, ce qui semble pas être la préoccupations premières de nos dirigeants aujourd’hui. Mais ce qui est sur c’est que le monde changera et ce n’est pas par un retour en arrière ni une fuite en avant comme le fait actuellement l’occident, les pays asiatiques et d’autres (comme dit le dicton : « après moi le déluge ») que les problèmes seront résolus.

Le réchauffement et dérèglement climatique à commencé et il faudra se passer du pétrole et ces problèmes vont au delà des problèmes entre les religions, les politiques, les sociétés et des pays. Il faut repenser nos énergies, nos manières de produire, de vivre, de consommer, de commercer, notre économie, notre société.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum