Projet Politique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18042007

Message 

Projet Politique.




Voici des textes possèdant une pertinence spécifique dans le contexte de l'élection présidentielle de 2007. Leur intérêt va au-delà. Ceux-ci peuvent être lu indépendamment ou dans tout l'ensemble qu'ils constituent. Chacun peut porter son choix de lecture comme il le souhaite.



Démocratie participative.

La démocratie permet de relier chaque conception politique dans un accordement unanimement accepté . Elle incarne le consensus politique par excellence. Mais, elle reste fragile malgré les siècles de progression de la civilisation qui aboutirent à une certaine stabilisation de celle-ci.

Le maintien de la démocratie exige l’acceptation de la pratique démocratique. Cela paraît une évidence mais ce respect démocratique importe de se trouver rappelé et notamment pour ceux gouvernant.
Majorité et minorité constituent très concrètement le socle de la démocratie. Tout démocrate accepte de reconnaître légitime la non application de ses conceptions au profit de celles d’adversaires lorsque ses positions sont minoritaires. Quelque soit le fossé entre les projets de partisans et quelques soient leurs radicalités, un démocrate se résignera dans le cadre de la pratique démocratique.

Ce comportement suppose la réciprocité. Si les majoritaires deviennent les minoritaires, ils doivent pleinement et entièrement en accepter les légitimes conséquences. Cela vaut en toute circonstance y compris si une conception est devenue pour la première fois majoritaire ou si une orientation politique prise de longue date est modifiée.
La constatation du non respect de la démocratie portera toujours conséquence et parfois particulièrement intensément.

Une synergie profonde peut naître de la volonté frustrée d’instaurer ses conceptions politiques et de la nécessité de défendre la démocratie. Cette combinaison entre conviction de légitimité et intense désir d’affirmer ses positions constitue un puissant moteur de l’action militante et s’avère de surcroît très mobilisateur.

La démocratie est précieuse et doit exister pour les intérêts de chacun. Elle mérite d’être préservée pour le bien de tous et de chaque minorité. La lutte liée à elle doit savoir s’activer.


Expression citoyenne.

De nombreux monologues libéraux mais pas un débat démocratique.

La campagne électorale présidentielle de 2007 se distingue par une très marquée préférence des candidats partisans du libéralisme économique à l’exercice du monologue et par l’absence de débats directs entre candidats.

Déjà, les primaires organisées par le PS inauguraient ce dénie d’échanges démocratiques par plusieurs monologues néanmoins qualifiés officiellement de débats.
L’UMP fit certes rapidement mieux : Il n’y eut qu’un candidat.
L’UDF s’organisait depuis longtemps autour d’une figure centrale qui devint le candidat centriste.

Au moment où la campagne officielle de la république débuta enfin … Il y a quelques jours … Les média avaient commencé à utiliser les termes fin de campagne, fin décisive et même sprint final.

Aucun débat télévisé n’est organisé entre les candidats. Peut-être ceux ayant permis une expression démocratique pour se prononcer quant au TCE furent jugés comme une mauvaise pratique de communication pour 2007 ?
Il est vrai que plans com et techniques marketing ne manquèrent pas dès 2006. Quoi de mieux pour respecter la diversité, notamment sur les couvertures glacées des magasines ?

Mais rien n’est encore joué car bientôt les citoyens incarneront pour tous ceux qui le souhaitent le rôle crucial de porteur de la démocratie. Chaque électeur pourra choisir de soutenir bien haut l’expression de cette démocratie en affirmant ses convictions propres grâce au bulletin le plus en adéquation avec elles. Ce choix de liberté assurera seul la vivacité démocratique de l’expression populaire.


Ecologie active.

L’environnement va mal, va très mal, de part les activités humaines, de part notre arrogante organisation socio-économique qui ne réagit qu’en voulant s’imposer plus encore fustigeant les modèles fournissant nombres de solutions alternatives.

Les déchets s’accumulent, les ressources se tarissent, toutes sortes de pollutions détériorent tant les espaces naturels que nos habitats urbains, notre hyperconsommation énergétique conduit à la surchauffe de l’ensemble tout en assurant l’épuisement des énergies dont notre forme d’économie permet efficacement l’usage et, ceux qui ne comprennent pas la nécessité vertueuse d’un accroissement de la production économique dans le cadre des mécanismes du capitalisme sont au mieux de médiocres politiciens et au pire de nuisibles activistes.

L’on peut estimer pertinent de critiquer sévèrement cet unilatéralisme.
L’on peut se prononcer en faveur d’une combinaison de changements radicaux.
Une décroissance économique peut avec raison se trouver considérée comme objectif phare de ce projet d’alternative. Les conséquences néfastes de l’activité économique doivent être minimisées en produisant moins et mieux. Une organisation socio-économique différente en fournira les moyens. Les applications de sauvegarde environnementale se concrétiseront ainsi par le choix de modèle alternatif.
L’objectif de écologie étant clairement posé, la nature des moyens est cruciale.

Une économie de marché se porte plus ou moins bien selon divers facteurs dont la conjoncture. Des crises peuvent se produire ainsi que des relances. La récession peut s’avérer sérieuse puis la croissance de nouveau existante en assure la sortie de manière d’autant plus efficace que cette croissance s’avère soutenue. La version libérale de l’économie de marché s’affirme comme meilleure solution pour garantir l’éloignement de la récession.
L’état de fonctionnement de notre modèle socio-économique est inextricablement lié à la croissance.

Les moyens des objectifs de l’écologie impliquent nécessairement une décroissance.
L’on peut donc estimer pertinent aussi de vouloir une économie autre que du type reposant sur la croissance.
Et, l’on peut aussi donc se prononcer, sans a priori de réserve, pour une régulation active de l’activité économique.
Le projet de décroissance économique nécessite des impératifs d’organisation, nécessite les moyens de sa concrétisation : Il n’y a pas à être frileux d’en prôner la mise en œuvre concrète. Une synergie constructive mérite de manière pressante de se réaliser entre objectifs écologiques et moyens régulateurs.
Une planification modérée, réfléchie, évidemment couplée à la démocratie, et ambitieuse constitue ces objectifs. En intégrant l’économie dans le champ de la démocratie et ainsi dans le domaine de compétence régalien de l’action politique, existe alors une efficacité à permettre la décroissance voulue et, de là, à produire en résorbant les problèmes écologiques.


Résurgence globale.

Comment instaurer le communisme ?

Les élections présidentielles prochaines constituent une bonne occasion de militer de diverses manières au bénéfice de résultats escomptés à court, moyen voire long terme. D’autres occasions ou contextes établissent des conditions de militantisme. Les efforts à œuvrer pour l’instauration du communisme nécessitent pour le succès de produire selon leurs pleines potentialités.

La compréhension de ce qu’est le communisme importe de façon essentielle. Cela vaut tant pour le militant que pour tout à chacun. La prise de conscience communiste, sa diffusion, sa promotion et sa concrétisation sont les instruments cruciaux de la réunion des conditions de possibilité de l’instauration du communisme. Le rôle des documents pour présenter le communisme s’avère ainsi posséder une fonction primordiale.

L’œuvre de Karl Marx, quoiqu’en soit sa nature et ses qualités, ne permet pas une efficacité pratique significative. Ce manque reste faiblesse majeure contre l’agissement militant et aussi contre la généralisation d’attitudes favorables au communisme.

Celui, celle, ceux qui écriront une documentation résurgente du communisme auront agit plus puissamment qu’une légion de militants avec des façons usuelles.



Un projet politique démocratique, garantissant pleinement le droit d'expression, respectueux des nécessités écologiques et affirmant la progression de l'équité sociale s'avère indispensable pour la pérennité avenir.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14551
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Projet Politique. :: Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum