actualité journalistique

Page 4 sur 25 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

articles

Message  Sandra le Mer 5 Jan 2005 - 10:18

Rappel du premier message :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-392949,0.html
Le procès Pinochet


Dernière édition par le Mer 25 Avr 2007 - 19:24, édité 2 fois
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 9 Avr 2006 - 14:40

Retour de Soyouz sur la base du Kazakhstan

Le cosmonaute brésilien est revenu sur Terre avec un Russe et un Américain, restés 189 jours sur l'ISS


L'équipage de Soyouz composé d'un Brésilien, d'un Russe et d'un Américain. - France 2



Premier Brésilien dans l'espace, Marcos Pontes a décollé le 30 mars de Baïkonour, au Kazakhstan, avec le Russe Pavel Vinogradov et l'Américain Jeffrey Williams, venus remplacer sur l'ISS William McArthur et Valeri Tokarev.

Ce retour coïncide quasiment avec le 45e anniversaire du vol de Iouri Gagarine, premier homme dans l'espace, le 12 avril 1961.

La capsule de descente du vaisseau spatial Soyouz s'est posée comme prévu à une soixantaine de kilomètres d'Arkalyk, dans le nord-est du Kazakhstan.

Selon la procédure, 17 hélicoptères et avions se sont immédiatement portés à la rencontre des spationautes.

Le Russe Tokarev a été le premier à s'extraire de la capsule, suivi de Pontes et de l'Américain MacArthur. Tous trois ont été accompagnés très rapidement sous une tente pour leur confort au milieu de la steppe glaciale et balayée par le vent.

L'événement a été très suivi au Brésil où il a suscité un énorme intérêt et une grande émotion.

En Russie, Marcos Pontes a été formé à la spécificité des vaisseaux russes Soyouz après s'être entraîné depuis 1998 au centre spatial américain Johnson à Houston au Texas.

Pendant sa mission, il était chargé de neuf expériences scientifiques, médicales et biologiques, notamment dans le domaine des nanotechnologies. Il devait aussi se consacrer à l'observation du territoire brésilien depuis l'espace.

Pavel Vinogradov et Jeffrey Williams, qui constituent le 13e équipage permanent de l'ISS, resteront six mois à bord de la station.

Publié le 09/04 à 11:51

http://info.france3.fr/monde/19570822-fr.php

Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Nombre de messages : 6574
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 9 Avr 2006 - 17:39

Un consortium européen prêt à investir dans la construction d'un chemin de fer russo-sino-coréen (ministre)

16:07 | 04/ 04/ 2006


République Populaire Démocratique De Corée, Pyongyang.



MOSCOU, 4 avril - RIA Novosti. Un consortium européen est prêt à investir dans la construction d'un chemin de fer russo-sino-coréen, a annoncé mardi à Moscou le ministre russe du Développement économique et du commerce Guerman Gref au terme d'une rencontre avec le ministre sud-coréen de l'Économie.

"Un consortium d'investisseurs européens est prêt à investir dans ce projet", a noté M.Gref. Il s'agit de la construction d'un chemin de fer qui reliera la Corée du Sud et la Corée du Nord, la Chine et la Russie.

Fin mars, des consultations tripartites consacrées au projet s'étaient déroulées à Vladivostok, a rappelé M.Gref.

"Pour le moment, nous attendons des informations de la Corée du Nord sur ce dossier. "Dès que nous aurons obtenu ces informations et que la Corée du Nord aura manifesté de l'intérêt, nous procéderons à l'élaboration et au financement du projet", a ajouté le ministre russe.

http://fr.rian.ru/business/20060404/45175890.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 10 Avr 2006 - 12:45

Villepin confirme le remplacement du CPE

AP | 10.04.06 | 10:35





PARIS (AP) -- Les "conditions nécessaires de confiance et de sérénité ne sont réunies ni du côté des jeunes, ni du côté des entreprises pour permettre l'application du contrat première embauche" (CPE), a déclaré lundi Dominique de Villepin.
"Sur le rapport des présidents des groupes parlementaires et des responsables de la majorité, j'ai proposé au président de la République, qui l'a accepté, le remplacement de l'article 8 de la loi pour l'égalité des chances par des mesures en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes les plus en difficulté", a ajouté le Premier ministre.
"La nouvelle proposition de loi sera présentée dès ce matin", a-t-il précisé. AP

http://permanent.nouvelobs.com/social/20060410.FAP9506.html?0846
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 10 Avr 2006 - 13:01

Le Parti des Régions promet de sortir l'Ukraine de la crise

15:54 | 07/ 04/ 2006





KIEV, 7 avril - Vladimir Souproun, RIA Novosti. Le Parti des Régions est certain que, s'il arrive au pouvoir, il saura sortir l'économie de l'Ukraine de la crise, notamment, en améliorant les rapports avec la Russie.

"En un an et demi, nous surmonterons la crise profonde que traverse l'économie du pays et rétablirons les taux de croissance de 2004", a déclaré vendredi au cours d'une conférence de presse Nikolai Azarov, président du conseil politique du Parti des Régions.

Selon lui, "la situation dans le pays est sur le point de devenir critique: le budget n'est pas exécuté, le solde négatif du commerce extérieur s'accroît, le plan de versement des recettes fiscales dans le Trésor n'est pas accompli".

"Rien qu'au premier trimestre de cette année, le budget a connu un manque à gagner de trois milliards de hryvnas (600 millions de dollars). A la fin de l'année, ce chiffre peut atteindre 15 à 20 milliards de hryvnas (3 à 4 milliards de dollars), a dit Nikolai Azarov.

Il voit l'issue à cette situation dans la mise en �uvre de la conception du développement socio-économique de l'Ukraine élaborée par le Parti des Régions. Un des points de ce document garantit l'application de l'accord sur l'adhésion à l'EEU (Espace économique unique) ratifié par l'Ukraine. "Nous avons besoin d'entretenir de bons rapports avec la Russie, nous redresserons la situation anormale qui s'est créée dans les rapports russo-ukrainiens", a souligné Nikolai Azarov

http://fr.rian.ru/world/20060407/45440727.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 11 Avr 2006 - 14:57

Italie: victoire de Prodi au Sénat et aux législatives

2006-04-11 19:17:24



ROME, 11 avril (XINHUA) -- L'union de gauche dirigée par Romano Prodi a remporté mardi le scrutin au Sénat italien, et sa victoire dans les deux chambres lui permet de former le prochain gouvernement, selon la télévision SKY TG24.







Selon les données de la principale chaîne d'information en continue, la coalition de gauche a obtenu quatre des six sièges de sénateurs réservés aux Italiens de l'étranger, arrivant ainsi à la majorité de 158 des 315 sièges du Sénat.

Les résultats complets officiels ne sont pas encore disponibles, mais ceux disponibles à l'heure actuelle confirment l'avance de l'union de M. Prodi, ancien président de la Commission européenne, dans les décompte des bulletins en provenance de l'étranger.

Selon Franco Danieli, responsable de la coalition de Romano Prodi pour les Italiens de l'étranger, l'alliance de M. Prodi disposerait même d'un siège de plus, soit 159 au total, au Sénat.

L'alliance de M. Prodi a déjà battu la coalition de droite de Silvio Berlusconi à la Chambre des députés où elle a obtenu la majorité absolue des sièges avec 340 députés sur 630. Fin

http://www.french.xinhuanet.com/french/2006-04/11/content_239967.htm
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 11 Avr 2006 - 15:26

La sonde Venus Express a réussi son insertion en orbite

Source : ESA, le 11/04/2006 à 12h12





Au terme d'un voyage de 153 jours et 400 millions de km à l'intérieur de notre système solaire, la sonde Venus Express de l'ESA, qui avait été lancée le 9 novembre 2005, vient de s’insérer en orbite autour de Vénus. Ce matin, à 9h17 (heure de Paris), l'allumage du moteur principal pendant une durée de 50 minutes a permis de réduire de 29 000 à environ 25 000 km/h la vitesse relative de la sonde par rapport à Vénus, permettant ainsi sa capture par le champ de gravité de la planète. Les manœuvres d’insertion en orbite se sont parfaitement bien déroulées.

Au cours des quatre prochaines semaines, la sonde effectuera une nouvelle série de manœuvres qui la feront passer de sa position actuelle sur une orbite fortement allongée parcourue en 9 jours, à l'orbite opérationnelle choisie pour sa mission scientifique : une orbite polaire qu'elle décrira en 24 heures, s'éloignant au maximum à 66 000 km de Vénus. Une fois installée à ce poste d'observation, elle conduira une étude détaillée de la structure, de la chimie et de la dynamique de l'atmosphère de Vénus. La durée de la mission sera d'au moins deux jours vénusiens, soit l'équivalent de 486 jours terrestres.

Une atmosphère mystérieuse

Grâce aux précédentes missions à destination de Vénus et aux observations effectuées directement depuis la Terre, nous savons déjà que notre plus proche voisine est enveloppée d'une atmosphère dense où règnent des températures extrêmes et des pressions très élevées. Ces conditions induisent un effet de serre très puissant, auquel s'ajoute un phénomène de "super rotation" encore inexpliqué, l'atmosphère de Vénus effectuant un tour complet de la planète en seulement quatre jours.

L'objectif de la mission Venus Express consistera à étudier en détail les caractéristiques de cette atmosphère à l'aide de capteurs perfectionnés afin de tenter de résoudre les questions que les précédentes missions ont laissées en suspens. Ce sera également le premier orbiteur de Vénus à effectuer des observations de la surface de la planète à travers les "fenêtres de visibilité" découvertes dans les bandes infrarouges.

La mise en service des instruments scientifiques embarqués débutera bientôt et les premières données brutes sont attendues d'ici quelques jours. L'ensemble de la charge utile scientifique devrait être pleinement opérationnelle dans deux mois.

Une instrumentation scientifique à la pointe de la technologie

Venus Express a été réalisée pour l'ESA par un consortium industriel européen comprenant 25 contractants principaux répartis dans 14 pays. Elle reprend en partie l'architecture de son brillant prédécesseur Mars Express et emporte un ensemble de sept instruments, dont des versions améliorées de trois instruments embarqués sur Mars Express et de deux instruments de la sonde Rosetta.

Le spectromètre PFS à très haute résolution tracera les profils de température et mesurera la composition de l'atmosphère de Vénus. Il pourra également mesurer la température de surface de la planète et rechercher les indices d'une éventuelle activité volcanique. Le spectromètre infrarouge et ultraviolet SPICAV/SOIR et l'expérience de radioscience VeRa sonderont l'atmosphère en observant le phénomène d’occultation d’étoiles éloignées ou en mesurant l'affaiblissement de signaux radio au limbe de la planète. Plus particulièrement, l'instrument SPICAV/SOIR recherchera des molécules d'eau ainsi que la trace d'oxygène moléculaire et de composés sulfurés qui sont supposés exister dans l'atmosphère de Vénus. Le spectromètre VIRTIS dressera pour sa part la carte des différentes couches de l'atmosphère et observera les nuages dans plusieurs longueurs d'onde pour caractériser la dynamique atmosphérique.

Associé à un magnétomètre, l'instrument ASPERA étudiera l'interaction entre le vent solaire ainsi que le plasma qu'il génère et la haute atmosphère de Vénus, en l'absence de protection par une magnétosphère semblable à celle qui entoure la Terre.

Enfin, la caméra multicanaux à grand angle VMC effectuera des prises de vues dans quatre longueurs d'onde, et en particulier dans l'une des "fenêtres infrarouges", ce qui permettra de cartographier la surface à travers la couche nuageuse. Cette caméra pourra également prendre des photographies à l'échelle globale et contribuera à identifier des phénomènes observés par les autres instruments.

http://www.futura-sciences.com/news-sonde-venus-express-reussi-son-insertion-orbite_8670.php
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mer 12 Avr 2006 - 13:38

Cheveu électoral

par Patrick SABATIER
QUOTIDIEN : mercredi 12 avril 2006





Ciao Silvio ! C'est la bonne nouvelle venue de Rome. Du moins on l'espère. Car on n'en a pas fini avec Berlusconi. Prodi n'a gagné que d'un cheveu électoral, et son étroite victoire est soumise à une longue bagarre juridico-politique autour du «recompte» des résultats. La gauche aura du mal à exercer le pouvoir, sa légitimité étant contestée par Berlusconi et une bonne moitié du pays.

Le retour aux affaires du Professore Prodi aurait pourtant une conséquence immédiate et bienvenue : le retour de l'Italie dans le giron de l'Europe, dont elle fut une mère porteuse avant que Berlusconi ne la trompe avec l'Amérique de Bush. L'Unione italienne est bonne pour l'Union européenne. Prodi mènera une politique proeuropéenne. C'est le seul point sur lequel l'ex-président de la Commission de Bruxelles s'est clairement engagé, malgré les eurosceptiques de son hétéroclite coalition. L'homme de l'adhésion italienne à l'euro aura à coeur la relance de la construction européenne, en panne.

La coïncidence d'une victoire de la gauche à Rome et de sa revigoration à Paris à la faveur du mouvement contre le CPE donne par ailleurs corps à l'hypothèse d'un nouveau déplacement du centre de gravité de l'Union européenne vers la gauche réformiste et sociale-démocrate. Au grand dam des éditorialistes libéraux, un réformisme de gauche, élaborant une politique européenne, industrielle et sociale qui ne soit pas le décalque des recettes ultralibérales reagano-thatchériennes redevient un horizon possible pour l'Union européenne. A condition qu'elle ne se limite pas, à Rome, Paris ou ailleurs, à une tentative conservatrice de préserver le statu quo, l'Etat-providence et les avantages acquis.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=374288
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mer 12 Avr 2006 - 23:03

Les recours de la droite n'inquiètent pas Prodi

Le chef de la coalition de gauche a reçu les félicitations de Jacques Chirac • Berlusconi refuse de reconnaître sa défaite tant que certains bulletins n'ont pas été validés •

par ERIC JOZSEF
LIBERATION.FR : mercredi 12 avril 2006 - 18:14





Quarante-huit heures après la fin des élections, Silvio Berlusconi n'avait toujours pas appelé mercredi Romano Prodi pour le féliciter de la victoire. Le président américain George Bush, grand ami du chef du gouvernement sortant, non plus. A la différence de Jacques Chirac qui «a exprimé ses félicitations amicales et chaleureuses» au futur président du Conseil et l'a même d'ores et déjà invité en visite officielle à Paris. «J'appellerai Romano Prodi quand nous aurons une certitude concernant les résultats», avait indiqué Silvio Berlusconi lundi soir dans une conférence de presse.

Dénonçant de «très nombreuses irrégularités» dans un scrutin qui s'est joué sur le fil du rasoir, le «cavaliere» continue en effet de réclamer en particulier une vérification des bulletins pour l'élection des sénateurs par les Italiens de l'étranger qui lui ont coûté la majorité dans la Chambre haute. Mercredi, l'un des parlementaires de Forza Italia, Dario Rivolta, a pris pour exemple le cas des Italiens de Suisse. Selon lui, il manquerait à l'appel 38.500 bulletins. La droite exige également une vérification de la transmission des données des bureaux de vote jusqu'au ministère de l'Intérieur.

Nombre de bulletins contestés limités
Alors que l'écart entre les deux coalitions se limite à 25.000 voix à la chambre des députés, la droite demande la vérification de 43.000 bulletins contestées, durant le dépouillement, pour l'élection des députés. Il s'agit de votes où l'électeur n'a pas exprimé clairement sa volonté en traçant, comme requis, une croix bien nette sur la liste de son choix ou en ajoutant un signe pouvant invalider son bulletin. Dès mardi, les juges des cours d'appel étaient chargés de contrôler ces votes. Leurs conclusions seront ensuite transmises à la cour de cassation qui est chargée de proclamer les élus d'ici quelques jours.

En théorie, rien n'exclut que la coalition de Silvio Berlusconi ait, après vérification, au moins une voix de plus que celle de Romano Prodi et emporte du coup la majorité à la Chambre des députés. Mais cette hypothèse apparaît tout de même peu probable. «Il n'y a qu'un nombre très limité de bulletins contestés, beaucoup moins que lors des élections précédentes», a fait remarquer mercredi Romano Prodi. «Ce nombre très réduit n'est pas de nature à inverser le résultat final», a-t-il assuré, confiant, ajoutant: «Il est curieux que Berlusconi soulève tant de doutes alors qu'il a la main sur le ministère de l'Intérieur et qu'il contrôle toutes les données».

«Laisser tomber»
Le responsable des opérations de vote des Italiens de l'étranger a pour sa part souligné qu'il «n'y avait pas de différences numériques entre les enveloppes envoyées par les consulats et celles arrivées à Rome». L'ancien président de la République Francesco Cossiga, qui a voté pour la Maison des Libertés a également invité Silvio Berlusconi à «laisser tomber. La démocratie n'est pas une affaire de tribunaux». L'actuel chef de l'État Carlo Azeglio Ciampi a de son côté fait part de sa satisfaction «pour le déroulement ordonné et régulier des opérations de vote».

La découverte, mercredi matin, de cinq urnes remplies de bulletins dans une rue de Rome, à côté d'un bureau de vote, a toutefois relancé les spéculations. Même si, «à ce stade de l'enquête, il semble que les procès-verbaux concernant ces bulletins avaient déjà été envoyés et comptabilisés, a noté l'un des responsables de la mairie de Rome, il n'y a pas lieu donc de polémiquer sur la régularité du scrutin». «C'est une victoire tout a fait tranquille», a martelé Romano Prodi qui a annoncé la formation de son gouvernement en mai.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=374468
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  tell le Mer 12 Avr 2006 - 23:11

Berlusconi ferait mieux de préparer les prochaines élections et laisser Prodi se planter. Une coalition gvtale avec une majorité aussi courte ne va pas tarder à éclater en provoquant des législatives anticipées. Actuellement, il vaut mieux ne pas porter la responsabilité de l'échec avenir.

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 44090
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 13 Avr 2006 - 12:42

El Baradei à Téhéran

Iran . Le directeur général de l’AIEA va tenter d’obtenir des dirigeants iraniens d’ultimes informations sur le programme nucléaire de la République islamique.





Alors que la presse américaine relance l’hypothèse d’une frappe militaire contre la République islamique, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie nucléaire (AIEA), Mohamed El Baradei, se rend aujourd’hui à Téhéran pour discuter du programme nucléaire controversé de l’Iran. Il doit avoir jeudi des entretiens avec les responsables iraniens et devrait revenir vendredi à Vienne, indique-t-on au siège de l’agence dans la capitale autrichienne. Les discussions porteront sur « les questions en suspens » et s’inscriront dans le cadre de « la coopération et des consultations en cours » entre l’Iran et l’AIEA. Mohamed El Baradei « ne va pas (à Téhéran) pour négocier une solution » à la crise du nucléaire iranien, a encore précisé l’agence. La visite « offrira à l’Iran une occasion (...) de fournir des informations exigées par l’AIEA pour combler les lacunes dans l’historique de ses activités nucléaires ». Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies avait donné trente jours à l’Iran pour suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium. Lundi, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a une nouvelle fois réaffirmé que son pays « ne reculerait pas d’un iota » sur son programme nucléaire, alors que son prédécesseur, l’ex-président Rafsandjani, annonçait que l’Iran a fait fonctionner avec succès une unité de 164 centrifugeuses d’enrichissement d’uranium à Natanz. Ces déclarations étant faites alors que des inspecteurs de l’AIEA sont en mission depuis en Iran afin de tenter de déterminer si le programme nucléaire incriminé est à finalité strictement civile, comme l’affirme Téhéran, ou s’il comporte un volet militaire secret, comme le craignent les États-Unis et l’Union européenne. À la suite de ces inspections, Mohamed El Baradei soumettra d’ici à la fin du mois un nouveau rapport sur les activités nucléaires de l’Iran au Conseil de sécurité ainsi qu’aux 35 pays membres du conseil des gouverneurs de l’AIEA. L’ultimatum du Conseil de sécurité n’est pas assorti de sanctions, mais les États-Unis, sans attendre les conclusions de l’AIEA, font monter la tension en parlant non plus seulement de sanctions vis-à-vis de Téhéran mais très ouvertement d’une option militaire « in fine ».

Cette éventualité a été relancée le week-end dernier par la presse américaine, le magazine New Yorker affirmant que les États-Unis préparaient une campagne de bombardement massive contre l’Iran, comprenant l’utilisation de charges nucléaires. Lundi, ces informations étaient qualifiées de « pure spéculation » par George W. Bush. Sans vraiment convaincre. À voir l’envol des cours du brut qui ont battu un nouveau record historique mardi matin à Londres, s’approchant du seuil de 70 dollars. L’Iran est le quatrième producteur mondial de pétrole, avec une production avoisinant 4 millions de barils par jour. Il exporte surtout en Asie et en Europe, mais pas aux États-Unis. Les bruits de bottes servent de prétexte à la spéculation sur l’or noir.

D. B.

http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-04-12/2006-04-12-828021
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Ven 14 Avr 2006 - 12:40

Bras de fer à Katmandou

Népal . Malgré la répression et le couvre-feu, l’opposition manifeste depuis près d’une semaine contre le roi et pour la démocratie.





La tension ne semble pas retomber au Népal où les manifestants sont descendus dans la rue hier pour le sixième jour consécutif. Fragilisé par ce mouvement, lancé jeudi dernier par sept partis d’opposition qui réclament la restauration de la démocratie et la démission du roi Gyanendra, le pouvoir répond par la répression. Dès le lancement jeudi dernier de quatre jours de grève générale, des centaines de manifestants ont été raflés dans les principales villes du pays. Hier, alors que le couvre-feu était de nouveau prorogé, l’armée a ouvert le feu sur la foule, conformément à une mesure d’exception qui l’autorise à tirer sur tout contrevenant à l’interdiction de

défiler. Depuis le début de

la crise, 3 manifestants ont perdu la vie, 300 ont été blessés et 1 500 arrêtés, selon les chiffres fournis par les partis. L’opposition ne semble néanmoins pas prête à céder. Dimanche, elle a appelé à « la poursuite indéfinie de la grève générale et des protestations ». Depuis son arrivé à la tête de l’État en 2001 à la suite de l’assassinat de son frère, le roi Gyanendra n’a cessé de mener une politique de répression emprisonnant opposants, journalistes et militants des droits de l’homme. La situation s’est encore dégradée en février 2005 quand le roi a pris les pleins pouvoirs.

L’opposition s’est alliée cette fois à la guérilla maoïste, avec qui elle a conclu mi-mars un accord pour l’organisation d’une grande manifestation. Cette collaboration s’inscrit dans la ligne de l’alliance

en faveur de la démocratie conclue en novembre dernier entre oppositions civile et militaire. Les maoïstes, qui ont pris les armes contre la monarchie dès 1996 pour protester contre le dévoiement d’une démocratie constitutionnelle établie en 1990 à la suite de manifestations populaires, ont d’ailleurs pris leur part dans le mouvement. Après avoir déclaré un cessez-le-feu dans la capitale pour soutenir la grève, ils ont annoncé dimanche leur intention de « prendre le contrôle de toutes les routes principales ». Malgré cette participation, qui sert d’excuse au pouvoir pour mener sa politique répressive, la communauté internationale a dans l’ensemble condamné l’attitude du roi. Même les États-Unis ont demandé lundi le rétablissement de la démocratie, « meilleur moyen pour dialoguer avec l’insurrection maoïste ».

C. B.

Article paru dans l'édition du 12 avril 2006.

http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-04-12/2006-04-12-828023
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 16 Avr 2006 - 0:43

Berlusconi ne renonce pas

(15/04/2006)

Le président du Conseil sortant n'entend pas accepter sa défaite





ROME Les heures et les jours qui passent n'amenuisent en rien le courroux de Silvio Berlusconi. La défaite d'extrême justesse enregistrée par son cartel de la droite, il refuse de l'envisager et a décidé de mettre en branle tous les arguments juridiques et polémiques dont il dispose pour tenter si pas d'inverser, au moins d'invalider la donne.

Silvio Berlusconi a ainsi affirmé vendredi sa ferme intention de «résister» et de ne pas reconnaître la victoire de l'Union de la gauche aux élections législatives.

«Nous continuons. Nous résisterons», a-t-il déclaré à un groupe de personnes rencontrées à la sortie de sa résidence, rue du Plébiscite, dans le centre historique de Rome.

Silvio Berlusconi a fait stopper sa voiture et est venu au-devant des curieux, dont certains l'encourageaient.

Le chef du gouvernement se rendait à l'aéroport pour passer les fêtes de Pâques à Milan où réside sa famille.

Silvio Berlusconi refuse de reconnaître la victoire de son adversaire, Romano Prodi, ancien président de la Commission européenne devenu chef de l'Union des partis de la gauche, aux élections législatives des 9 et 10 avril.

Il a dénoncé des «fraudes massives et des magouilles à n'en plus finir» commises en faveur de Romano Prodi lors du scrutin et a réclamé la vérification des bulletins de vote contestés.

L'erreur qui accentue le malaise

Un argumentaire renforcé par un énorme sentiment de malaise issu de ce que le ministère italien de l'Intérieur italien a présenté comme une «erreur».

En effet, ce ministère - toujours entre les mains de la droite - a reconnu vendredi avoir fait une énorme erreur dans le décompte de ces bulletins, dont le nombre «passe de 43.028 à 2.131 pour la Chambre des députés et de 39.822 à 3.135 pour le Sénat», a-t-il annoncé dans un communiqué.

«Le premier calcul, provisoire, a été le résultat d'une erreur matérielle», a reconnu le ministère.

Et les premiers contrôles sur ces bulletins contestés ont permis d'attribuer plus de 300 votes: 163 à la coalition de Silvio Berlusconi et 150 à l'Union de la gauche de Romano Prodi, indiquent les médias italiens.

Les vérifications vont prendre plusieurs jours et la Cour de cassation devra ensuite valider les résultats des législatives. La procédure devrait être terminée la semaine prochaine, selon la presse.

«Notre victoire se confirme», a commenté le chef de l'Union de la gauche Romano Prodi. «C'est la fin d'une grave et pénible affaire», a renchéri Francesco Rutelli, chef du parti de la Marguerite (centre gauche).

«Le communiqué du ministère de l'Intérieur ne clôt pas l'affaire», a toutefois averti Ignazio La Russa, un des responsables de l'Alliance nationale, le parti de droite dirigé par le chef de la diplomatie italienne Gianfranco Fini. «De graves irrégularités ont été commises», a-t-il insisté.

«Prodi ne doit pas encore chanter victoire», a pour sa part averti Luigi Casero, membre de Forza Italia, le mouvement de Silvio Berlusconi.

Prodi avait dû rêver à des débuts plus sereins à la tête de sa coalition hétéroclite.

Le vote en Belgique: sans souci

BRUXELLES Les autorités diplomatiques d'Italie en Belgique ne signalaient pas vendredi de réclamation de leurs ressortissants résidant dans le royaume lorsqu'ils ont été appelés à se rendre aux urnes pour désigner leurs représentants.

Le ministre responsable des Italiens de l'étranger, Mirko Tremaglia, a réclamé vendredi l'organisation d'un nouveau scrutin pour les Italiens expatriés en raison «d'irrégularités» au cours des élections législatives. Le ministre, artisan de l'organisation du vote pour les Italiens expatriés, a affirmé que des «irrégularités» avaient été enregistrées et que 228.000 électeurs de l'étranger, soit 10% des ayants droit, «n'ont pas reçu leur pli électoral et n'ont pas pu voter».

On reconnaissait en Belgique que des problèmes s'étaient parfois posés dans l'envoi des convocations électorales, certains Italiens ayant changé d'adresse sans en avertir l'ambassade ou le consulat. Mais le nombre de ces cas était peu important, a-t-on précisé à l'ambassade, et ils ont été résolus en bonne partie. Beaucoup de personnes concernées se sont en effet manifestées pour obtenir leurs documents électoraux. À titre d'exemple, pour Bruxelles et la Flandre, à l'exception du Limbourg, à peine 0,5% des électeurs potentiels n'ont pu exprimer leur vote.

Le consulat d'Italie à Liège a abondé dans le même sens. «On rencontre toujours quelques problèmes liés au fait que les gens déménagent sans communiquer leur nouvelle adresse. Mais avec la campagne d'information massive que nous avons menée, les personnes qui n'avaient pas reçu de pli ont été informées qu'elles pouvaient venir chercher leur bulletin de vote au consulat», a expliqué le consul général Marco Rusconi qui dit, comme l'ambassade, ne pas avoir reçu de plainte d'électeurs.

En Belgique, 61.643 personnes, sur 185.994 électeurs potentiels, ont voté lors des élections législatives. Elles ont, à 60%, accordé leur préférence à l'Unione de Prodi contre 16% à Forza Italia de Berlusconi.

H. Le.

© La Dernière Heure 2006

http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=148007
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 16 Avr 2006 - 14:51

Des journalistes frappés par la police népalaise

AP | 15.04.06 | 18:03





KATMANDOU (AP) -- Des journalistes qui protestaient contre les mesures prises contre les médias à Katmandou ont été frappés samedi par des policiers.
Après deux jours d'accalmie dans la capitale pendant les célébrations du nouvel an népalais, les commerces et bureaux ont fermé de nouveau à Katmandou et une grande partie du pays, l'opposition maintenant son appel à la grève générale.
Les sept principaux partis d'opposition ont rejeté les appels au dialogue lancés par le roi vendredi. "Nous avons décidé d'appliquer la grève générale. Le mouvement semblait se calmer ces deux derniers jours mais cela va changer à partir d'aujourd'hui", a souligné samedi Subash Nemwang, du Parti communiste.
Dans la capitale, environ 200 journalistes ont manifesté pour réclamer le rétablissement de la liberté de la presse et la libération de dizaines de leurs confrères interpellés depuis que le roi Gyanendra a pris le pouvoir en février 2005.
La police a bloqué la progression du défilé et a chargé les manifestants avec des matraques. Sept journalistes ont été blessés et au moins une dizaine d'autres ont été arrêtés, selon les organisateurs. "Nous condamnons la répression contre les rassemblements pacifistes. Nous continuerons à manifester tant que toutes les restrictions contre les médias n'auront pas été totalement levées", a prévenu Bishnu Nisthuri, de la Fédération des journalistes népalais.
D'autres manifestations contre le roi Gyanendra, qui s'est emparé des pleins pouvoirs en février 2005, ont eu lieu dans plusieurs villes et villages du royaume himalayen, selon les autorités et les médias locaux. AP

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060415.FAP0708.html?1616
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 16 Avr 2006 - 15:04

La Chine a réalisé sa première greffe du visage

2006-04-15 17:28:48





XI'AN, 15 avril (XINHUA) -- Des médecins de l'hôpital Xijing, basé dans la ville de Xi'an, dans la province du Shaanxi (Chine, nord-ouest), ont réalisé la première greffe du visage dans le pays.

Zhang Yingzhi, directeur de l'hôpital, a annoncé cette nouvelle vendredi.

"Cette opération a été encore plus complexe que la première greffe du visage accomplie en France en novembre dernier", a déclaré Han Yan, directeur adjoint de l'institut de chirurgie plastique de l'hôpital.

Le patient s'appelle Li Guoxing, 30 ans, qui avait été défiguré après avoir été attaqué par un ours il y a deux ans.

La greffe a concerné les deux tiers de son visage. "Sa femme a besoin d'un peu plus de temps pour s'habituer au fait qu'il a le visage d'un autre", a affirmé le docteur Guo Shuzhong, responsable de l'institut de chirurgie plastique.

Le donneur était un homme en état de mort cérébrale. Fin

http://www.french.xinhuanet.com/french/2006-04/15/content_241539.htm
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 16 Avr 2006 - 15:36

Assurance maladie pour riches

Protection sociale . Un assureur veut offrir, pour 12 000 euros par an, un luxueux contrat de complémentaire, offrant l’accès à des sommités médicales.





Au mépris le plus total du principe de solidarité en vigueur dans l’assurance maladie obligatoire, un assureur privé, les AGF, prépare un contrat de complémentaire santé de luxe, réservé aux très gros revenus. Baptisé « Excellence santé », il prévoit que les souscripteurs « se voient proposer un certain nombre de prestations - prévention, examens de santé, accompagnement en cas de maladie - et puissent obtenir des consultations, qui seraient facilitées, auprès de sommités médicales », indique le secrétaire général du Conseil national de l’ordre des médecins, Jacques Lucas, qui a eu connaissance du projet. La sélection de ces « sommités » - environ 200, libérales ou hospitalières - a été confiée à un professeur de médecine, Pierre Godeau. La cotisation annuelle serait de 12 000 euros par an, et le public visé, on l’aura compris, serait composé de « quelques milliers » de fortunés privilégiés.

Les AGF ont confirmé que ce projet était « à l’étude ». Il s’apparente largement au modèle américain dit des HMO (Health Maintenance Organization), où des assureurs privés organisent des filières de soins incluant des médecins et des établissements. Dans ce système, les assurés sont obligés de se faire soigner au sein de ce réseau. Les toubibs, eux, sont soumis à des contraintes, fixées par l’assureur, découlant des objectifs de rentabilité financière.

L’affaire des AGF a suscité de vives réactions. « C’est totalement opposé à l’aspect solidaire de notre protection sociale », s’insurge Pierre-Yves Chanu, conseiller de la CGT en matière de Sécu. À FO, Jean-Claude Mallet y voit une « provocation mal placée ». Du côté des médecins, le professeur André Grimaldi, chef de service diabétologie à La Pitié-Salpêtrière, à Paris, invoque la déontologie : « On ne soigne pas en fonction des moyens mais des besoins des patients. C’est le sens du serment que prêtent les médecins. » Le président de la CSMF, plus influent syndicat de médecins libéraux, renchérit : « Éthiquement, assurer à certains des coupe-files, c’est inacceptable », dénonce Michel Chassang, remarquant que « passer un contrat individuel assureur-médecin nous conduit tout droit au système à l’américaine ».

Ce scandale souligne la responsabilité des gouvernements successifs et des gestionnaires de l’assurance maladie (1) qui ont peu à peu rétréci la couverture obligatoire et poussé les feux de la complémentaire privée, autrement dit de la « marchandisation » de la santé. Depuis la réforme Douste-Blazy de 2004, les assureurs sont même officiellement intégrés dans les organismes de pilotage du système de l’assurance maladie - via l’Union des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam). Rien d’étonnant, dès lors, si certains croient pouvoir s’affranchir des règles les plus élémentaires.

(1) L’auteur de ce projet n’est d’ailleurs autre que Gilles Johanet, ancien directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie, aujourd’hui patron de la branche santé des AGF...

Yves Housson

Article paru dans l'édition du 14 avril 2006.

http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-04-14/2006-04-14-828145
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 17 Avr 2006 - 13:09

Le 2e au Canada en 2006
Nouveau cas de vache folle

Mise à jour le dimanche 16 avril 2006, 21 h 44





Autre coup dur pour les producteurs de bovins canadiens.

Un nouveau cas d'encéphalite spongiforme bovine (ESB), aussi connue sous le nom de maladie de la vache folle, a été diagnostiqué, cette fois en Colombie-Britannique.

Les résultats des tests effectués sur un animal suspect dans une ferme près de Chilliwack, dans la vallée du Fraser, sont positifs, a annoncé dimanche l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Des échantillons prélevés sur la vache laitière, âgée de 6 ans, avaient été transmis jeudi à un laboratoire de Winnipeg.

Les autorités sanitaires assurent qu'aucune partie de l'animal n'est entrée dans la chaîne alimentaire animale ou humaine. Ce nouveau cas n'affecte pas la sûreté du bétail canadien, ont-elles ajouté.

Les inspecteurs fédéraux ont effectué environ 100 000 tests depuis la découverte du premier cas d'ESB, il y a trois ans. Il s'agit du cinquième cas d'ESB au pays depuis 2003 et du second depuis le début de cette année.

Les États-Unis n'envisagent pas de réinstaurer un embargo sur le boeuf canadien après cette découverte, a déclaré dimanche le secrétaire américain à l'Agriculture, Mike Johanns.

Le 20 mai 2003, Washington avait décrété un embargo sur les importations de boeuf canadien à la suite de la découverte d'un premier cas d'ESB, en Alberta. Depuis, l'embargo a été levé pour presque toutes les importations de boeuf canadien, à l'exception des animaux vivants âgés de plus de 30 mois ou de la viande provenant de ces animaux.

http://radio-canada.ca/regions/alberta/2006/04/16/003-vache_folle_cb.shtml
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 17 Avr 2006 - 13:24

Zapatero dénonce «les cabales sans fondement» de la droite

17 avril 2006, (Rubrique International)





Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, se félicite que l'enquête sur les attentats de mars 2004 à Madrid démonte la théorie du complot d'une droite selon lui toujours «incapable de digérer sa défaite» électorale de 2004. «Pendant deux ans, nous avons supporté avec patience des insinuations abominables, des cabales sans fondement et des conspirations inventées», déclare-t-il dans un entretien publié dimanche par le journal El Mundo (centre-droit), à la veille du second anniversaire de sa prise de fonctions. Le juge Juan del Olmo a bouclé le 11 avril son enquête sur les attentats de Madrid (191 morts), en concluant à la responsabilité d'une cellule terroriste locale inspirée du réseau al-Qaida, sans faire aucune mention d'autres éventuelles complicités. Le gouvernement conservateur de José Maria Aznar avait perdu les législatives du 14 mars 2004, trois jours après les attentats qu'il avait attribués à l'ETA au détriment de la piste islamiste, électoralement périlleuse pour lui en raison de son engagement militaire controversé en Irak. Le Parti populaire (PP, droite), relayé par El Mundo, n'a depuis cessé d'accuser le gouvernement Zapatero d'occulter une partie de la vérité sur ces attentats, en suggérant qu'ils auraient été téléguidés par les indépendantistes basques de l'ETA ou le Maroc afin de précipiter sa défaite électorale. «La vérité, c'est que les Espagnols ont estimé que le PP méritait de perdre les élections et le Parti socialiste de les gagner», commente M. Zapatero. (AFP.)

http://www.lefigaro.fr/international/20060417.FIG000000143_zapatero_denonce_les_cabales_sans_fondement_de_la_droite.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 17 Avr 2006 - 16:30

Pékin ensablé

lundi 17 avril 2006 - 11:04





Ciel jaune à Pékin. La capitale chinoise a été frappée par une tempête de sable et, lundi, une poussière brune recouvrait bâtiments, véhicules et voies publiques (photo). Les autorités recommandent aux habitants de se munir de masques.
La désertification de l'ouest du pays et des steppes mongoliennes a aggravé le phénomène des tempêtes de sable printanières ces dernières années, où elles ont atteint des pays aussi éloignés que la Corée du Sud et le Japon.
Depuis le début de l'année, Pékin a enregistré davantage de pollution que pendant toute l'année 2005 et à des niveaux qui sont les plus élevés depuis six ans, rapportent les médias d'Etat. Les hôpitaux ont connu un afflux de patients souffrant de troubles respiratoires.
(Libération.fr)

http://www.liberation.fr/page.php?Article=367554&Template=GALERIE&Objet=64845
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 17 Avr 2006 - 16:45

Venus Express : premières images de l'enfer

Par Rémy Decourt, Flashespace, le 14/04/2006 à 10h21





L'Agence spatiale européenne a rendu publiques les premières images de la planète Vénus acquises par la sonde Venus Express. Ces images ont été prises le 12 avril pendant l'insertion en orbite de la sonde depuis une distance de 206.452 kilomètres au moyen de la caméra de surveillance de Vénus et de Virtis, un spectromètre fonctionnant dans plusieurs longueurs d'onde pour caractériser la dynamique atmosphérique.

Ces premières images révèlent le pôle Sud de la planète, dans le proche infrarouge et l'ultra violet et montrent des structures étonnamment claires et des détails inattendus. Les scientifiques sont particulièrement intrigués par le vortex d'aspect foncé présent juste au-dessus du pôle Sud, une structure précédemment suspectée mais jusqu'ici non confirmée qui correspond à une structure semblable observée au-dessus du pôle Nord. Les scientifiques comptent voir ces structures en spirale évoluer très rapidement.

Déjà les scientifiques prédisent que l'on apercevra beaucoup plus de détails à un niveau sans précédent lorsque nous obtiendrons les images avec une résolution 100 fois supérieure à ce qui a été obtenu aujourd'hui. ...

... L'image du jour vénusien montre essentiellement la lumière solaire réfléchie par la couverture nuageuse d'altitude. Quant à l'image montrant la nuit, il s'agit d'une vue dans le proche infrarouge. Elle montre principalement des structures en spirale dynamique de nuages dans l'atmosphère inférieure, autour de 55 kilomètres d'altitude. Les régions les plus foncées correspondent à une couverture nuageuse plus épaisse alors que les régions les plus lumineuses correspondent à une couverture nuageuse plus fine, permettant au rayonnement thermique chaud de la partie inférieure de l'image d'être aisément discernable.

Une séquence d’allumages du moteur est programmée dans les 16 prochaines révolutions de la sonde autour de Vénus. Elle permettra à Vénus Express d’atteindre son orbite de travail de 24 heures le 7 mai prochain, et à ses instruments d’œuvrer à leur pleine capacité. A voir ces premiers clichés de Vénus, on a hâte d’y être…

http://www.futura-sciences.com/news-venus-express-premieres-images-enfer_8697.php
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 18 Avr 2006 - 22:10

Le baril de pétrole bat de nouveaux records
AP | 18.04.06 | 14:26





LONDRES (AP) -- Les cours du pétrole ont touché de nouveaux sommets mardi, le baril atteignant en cours de séance 70,88 dollars à New York et franchissant la barre des 72 dollars à Londres. Une flambée liée aux tensions sur le programme nucléaire iranien et à des problèmes d'approvisionnement concernant le brut nigérian.
A New York, le brut léger ("light sweet crude") pour livraison en mai a établi un nouveau record en cours de séance à 70,88 dollars le baril, avant de reculer légèrement. Lundi il avait déjà établi un nouveau record en terminant la séance à 70,40 dollars. Son précédent record en cours de séance remontait au 30 août 2005, lorsqu'il avait grimpé à 70,85 dollars après le passage de l'Ouragan Katrina en Louisiane et dans le sud des Etats-Unis.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a également battu un nouveau record en atteignant 72,20 dollars en cours de séance. Il s'est replié ensuite à 71,51 dollars, soit un prix encore supérieur de cinq cents au cours de clôture de lundi.
Selon les analystes, les prix du pétrole pourraient encore grimper tant que des risques géopolitiques en Iran et au Nigeria font planer une menace sur l'approvisionnement mondial de brut alors que la demande reste forte. La production actuelle répond tout juste à la demande, soulignent-ils. AP

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060418.FAP1159.html?1233
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 18 Avr 2006 - 22:31

mardi 18 avril 2006, mis à jour à 15:48
France-Algérie
Bouteflika rallume la polémique
Julien Bordier

Le président algérien a dénoncé lundi le "génocide de l'identité" algérienne par la France durant la colonisation. Le Quai d'Orsay reste silencieux





"La colonisation a réalisé un génocide de notre identité, de notre histoire, de notre langue, de nos traditions [...] Nous ne savons plus si nous sommes des Amazighs (berbères), des Arabes, des Européens ou des Français".

Les mots du président algérien Bouteflika, prononcés lundi lors d'un voyage à Constantine (est), estompent encore un peu plus l'espoir d'une concrétisation prochaine du traité d'amitié franco-algérien que la visite à Alger du chef de la diplomatie française Philippe Douste-Blazy les 9 et 10 avril, qualifiée d'"échec" par la presse algérienne, n'a pu relancer.

"Le président Bouteflika enfonce le clou", constatait mardi le quotidien Liberté, soulignant que la déclaration présidentielle intervenait peu avant l'anniversaire des massacres du 8 mai 1945 dans l'est algérien. La répression par les forces françaises d'une manifestation dans le Constantinois avait fait en quelques semaines 45 000 morts, selon les historiens algériens, de 15 000 à 20 000 selon des estimations françaises.

Abdelaziz Bouteflika avait déjà affirmé, en août 2005, que les Français "n'ont pas d'autres choix que de reconnaître qu'ils ont torturé, tué, exterminé de 1830 à 1962 [...] qu'ils ont voulu anéantir l'identité algérienne", faisant que "nous n'étions ni berbères, ni arabes, ni musulmans, nous n'avions ni culture, ni langue, ni histoire".

Paris n'a pas souhaité réagir. "Je ne ferai pas de commentaire sur les déclarations du président algérien", s'est contenté d'expliquer le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Denis Simonneau.

Relations avec les Etats-Unis
Lors d'une visite à Washington, les 12 et 13 avril, au lendemain du déplacement à Alger du ministre français des Affaires étrangères, son homologue algérien avait souligné que la France n'avait "pas le même poids" en Algérie que les Etats-Unis. Mohamed Bedjaoui avait insisté sur l'intention d'Alger de développer ses relations avec les Etats-Unis, devenus le premier client de l'Algérie avec un volume d'échanges de 12 milliards de dollars. Il avait également rappelé que la loi française du 23 février 2005 sur le "rôle positif de la colonisation" avait durablement terni les relations entre Alger et Paris, malgré l'abrogation, à l'initiative de Jacques Chirac, de l'article controversé de cette loi.

"La page n'est pas tournée puisque l'an dernier le parlement français a voté une loi dans laquelle on a voulu faire en sorte que le colonialisme soit vu à travers un rôle tout à fait positif et civilisateur. Cela nous montre que les opinions publiques ne sont pas encore prêtes pour tourner la page", avait dit Mohamed Bedjaoui. La politique de Paris en matière de délivrance de visas, discutée lors de la visite de Philippe Douste-Blazy, constitue une autre pierre d'achoppement pour le traité d'amitié.

La presse algérienne accuse régulièrement Paris de délivrer avec grande parcimonie des visas pour les Algériens, contrairement à ce qui se fait pour le Maroc et la Tunisie.

http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=3407
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  coeur-nucleaire le Mer 19 Avr 2006 - 10:30

je me demande a qui profite que l'on remue la merde ??? "USA""intégriste" ??? qui?
avatar
coeur-nucleaire
bavarde
bavarde

Masculin
Nombre de messages : 157
Age : 40
Localisation : 40 & 64 et c'est pas facile tout les jours
Activité : boulanger
Loisirs : plein de truc pas facile a expliker
Points de pertinence : 0
Points de progression : 43010
Date d'inscription : 15/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.francerevolte.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 20 Avr 2006 - 21:07

Trois morts et une centaine de blessés à Katmandou

REUTERS | 20.04.06 | 19:09





KATMANDOU (Reuters) - La police népalaise a ouvert le feu pour empêcher des dizaines de milliers de militants antimonarchistes de manifester dans le centre de Katmandou, faisant trois morts et une centaine de blessés.
Onze manifestants au moins ont été tués en 15 jours de manifestations contre le roi Gyanendra, qui s'est attribué tous les pouvoirs en février 2005 en accusant les partis politiques d'impuissance devant la guérilla maoïste qui a fait 13.000 morts en dix ans.
La police, qui avait jeudi des consignes strictes pour faire respecter un couvre-feu diurne dans le centre de la capitale, "a tiré aveuglément", a rapporté Kundan Aryal, un militant des droits de l'homme qui a aidé à transporter les victimes à l'hôpital.
Le couvre-feu, qui a été prolongé jusqu'à vendredi à trois heures du matin (21h15 GMT jeudi), avait été décrété pour tenter de faire échec à la manifestation géante prévue dans le centre de Katmandou par sept partis d'opposition.
Plus de 100.000 manifestants ont réussi à se rassembler dans les diverses banlieues de Katmandou malgré ce couvre-feu et le dispositif policier.
"C'est une indication que notre mouvement réussit. Nous en attendons seulement les fruits. Nous continuerons jusqu'à ce que le peuple les recueille", a-t-il ajouté.
ESPOIR DE L'EMISSAIRE INDIEN
Libéré la veille, le chef du Parti communiste Madhav Kumar, a appelé lui aussi à la poursuite du mouvement "jusqu'à ce que le peuple retrouve sa pleine souveraineté".
Les dirigeants de l'alliance ont d'ores et déjà annoncé une nouvelle manifestation pour vendredi dans le centre de Katmandou afin de maintenir la pression.
Le roi a offert d'organiser des élections avant avril 2007 mais l'opposition ne lui fait pas confiance et réclame la mise sur pied immédiate d'un gouvernement représentatif de tout le spectre politique.
Inquiet de la tournure des événements chez son voisin, le Premier ministre indien Manmohan Singh a dépêché ces dernières heures auprès de Gyanendra un émissaire qui a jugé que "la balle est carrément dans le camp du roi".
Cet émissaire, le député Karan Singh, a dit avoir "très clairement fait part" des inquiétudes de l'Inde, qui "est évidemment favorable au rétablissement de la démocratie pluraliste et profondément préoccupée par les difficultés que connaît le peuple népalais".
"J'ai l'espoir que le roi fera très prochainement une annonce qui contribuera considérablement à désamorcer la crise", a-t-il ajouté à son retour à New Delhi.

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060420.REU23158.html?1733
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Ven 21 Avr 2006 - 21:13

Les manifestants bravent le couvre-feu à Katmandou

Népal . Des dizaines de milliers de personnes ont défilé hier à Katmandou en réclamant le retour à la démocratie.La police tire à balles réelles.





La police a une nouvelle fois ouvert le feu hier à Katmandou pour disperser les dizaines de milliers de manifestants descendus dans la rue à l’appel des sept partis de l’opposition, bravant le couvre-feu décrété par le roi Gyanendra. Trois personnes au moins ont été tuées et des dizaines d’autres blessées par balles. Douze sont dans un état critique. Selon les témoins, la répression a été violente contre la marée humaine qui a déferlé dès l’aube vers la capitale du Népal venant des villages voisins aux cris de « À bas Gyanendra, vive la démocratie ». L’alliance des sept principaux partis politiques, soutenue par la rébellion maoïste, à l’origine du mouvement de protestation lancé il y a 15 jours contre le roi, avait appelé dimanche à manifester massivement ce jeudi dans la capitale. Les autorités ont riposté en imposant un strict couvre-feu à Katmandou. « Quiconque violera le couvre-feu sera cible de tirs à vue », avait prévenu mercredi l’administrateur de la ville Shushil Ghimire. Mais le mot d’ordre de l’opposition a été maintenu en dépit des violences meurtrières des forces de l’ordre. « La protestation aura lieu (.) et le couvre-feu ne sera pas respecté », avait réaffirmé jeudi matin un haut responsable du Parti communiste du Népal marxiste-léniniste unifié, Khadag Prasad Oli. Ce qui fut fait, car loin d’apaiser la contestation, le roi Gyanendra s’enlise dans son absolutisme rejetant toute réforme et prônant la répression. Il a bien proposé d’organiser des élections avant avril 2007, mais plus personne ne veut lui faire confiance et l’opposition réclame la mise sur pied immédiate d’un gouvernement représentatif de tout le spectre politique. Loin de faiblir en dépit des morts et des arrestations - plus de 1 200 interpellations selon l’ONU - la vague de contestation a gagné tout le pays et toutes les couches de la société. Les fonctionnaires se sont aussi mobilisés, ce qui pourrait précipiter les événements. L’unanimité se fait contre le monarque qui a accédé au trône en 2001 dans des conditions troubles, le massacre de toute la famille royale dont les rumeurs l’accusent aussitôt d’en avoir été l’instigateur. Son impopularité ne fait que croître après février 2005, date à laquelle il s’empare des pleins pouvoirs, dissout le gouvernement et supprime les libertés fondamentales. Depuis il fait face à une opposition qui a surmonté ses divergences immédiates et s’est organisée jusqu’à cet accord de novembre dernier entre les principaux partis politique et la guérilla maoïste pour rétablir la démocratie. Gyanendra pourrait voir l’avenir de son régime se compter en jours au profit de l’avènement de la république que bon nombre de manifestants appellent de leurs voeux.

D.B

http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-04-21/2006-04-21-828482
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 23 Avr 2006 - 14:23

Glissade en duo pour le couple Chirac-Villepin

Selon le baromètre Ifop paru dans le Journal du Dimanche, la cote de popularité du président a chuté de 10 points en avril. Celle du Premier ministre est encore tombée de 13 points. 74% des Français sont mécontents de l'action de Dominique de Villepin.





LIBERATION.FR : 23 avril 2006 - 09:00

C'est une glissade qui ne s'arrête plus et s'accélère. Dans les sondages désormais et après la crise du CPE, Jacques Chirac et Dominique de Villepin n'en finissent plus de chuter. Selon le baromètre Ifop paru dans le Journal du Dimanche, la cote de popularité du président a chuté de 10 points en avril. Celle du Premier ministre est encore tombée de 13 points. Le chef du gouvernement est crédité de 24% de satisfaits seulement, contre 37% le mois dernier. L'enquête fait état de 74% (61%) de Français "mécontents".
Concernant l'action du chef de l'Etat, soixante-dix pour cent des Français se disent "mécontents" de l'action du chef de l'Etat, contre 60% en mars. Seuls 29% (39%) sont "satisfaits" et un pour cent ne se prononcent pas.
Pour Dominique de Villepin, les chiffres sont alarmants et son taux de popularité est l'un des plus bas de la Vème République. Récemment, seul Jean-Pierre Raffarin était parvenu à faire autant de mécontents.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=376873
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 24 Avr 2006 - 21:46

Le Premier ministre hongrois promet des réformes

REUTERS | 24.04.06 | 14:33





BUDAPEST (Reuters) - Vainqueur la veille des élections législatives hongroises, le Premier ministre Ferenc Gyurcsany s'est engagé à former un gouvernement avant la mi-juin et à engager un vaste programme de réformes.
Le Parti socialiste, qu'il dirige, entamera jeudi des négociations avec ses partenaires de l'Alliance des démocrates libres.
Les deux formations envisagent une refonte en profondeur des services publics et des réformes d'une ampleur jamais atteinte depuis la chute du communisme en 1989, a dit Gyurcsany dans une conférence de presse.

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060424.REU23542.html?1246
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 25 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum