opposition versus union nationale

Aller en bas

19022009

Message 

opposition versus union nationale







Dans la gouvernance d’un pays, trois catégories d’action peuvent être entreprises.
Premièrement, il y a les actes fédérateurs car incontournables. Outre les affaires courantes, il s’agit des mesures qui, même si elles ne font pas forcément totalement consensus, restent loin d’être des remises en cause structurelles.
Deuxièmement, il y a au contraire les actes partisans. Il s’agit de tout ce qui, d’une part, d’autant plus ne possède pas un caractère inévitable, et, d’autre part, d’autant plus divise en camps radicalement opposés.
Troisièmement, il y a les actes inhérents à un contexte inhabituel. Ceux-ci s’imposent par la nécessité de la situation.

En période classique, la troisième catégorie reste par définition sans objet. La vie politique implique que la gouvernance effectue des actes de la première catégorie mais aussi de la deuxième car toute décision ne peut satisfaire tout le monde. Cela s’équilibre par les diverses actions d’opposition des adversaires aux partisans au pouvoir. Chacun défend ses idées et ses projets et il n’y a pas d’union nationale.

La dépression économique majeure qui sévit de plus en plus intensément est un contexte inhabituel. La gouvernance pourrait s’en prévaloir pour demander une union nationale et ainsi légitimer formellement d’avoir à adopter un comportement de facilitation de l’exercice du pouvoir. Cela impliquerait évidemment qu’elle-même devienne fédératrice et gouverne selon les premières et troisièmes catégories d’action.
Mais, la gouvernance, et à commencer par son premier représentant, ne cesse d’affirmer sa détermination totale à rester partisane. Les projets politiques, profondément restructurant pour la France et particulièrement matière à positionner de façon radicalement opposée, resteront tous des priorités de l’action présidentielle.
Ainsi donc, à propos de l’interrogation que chacun peut se poser quant à un éventuel devoir d’union nationale, la réponse adéquate surgit facilement.

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6639
Age : 35
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 695
Points de progression : 18711
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

opposition versus union nationale :: Commentaires

avatar

Message le Ven 27 Nov 2009 - 19:39  Luc

Le pouvoir entend gouverner comme en période de stabilité économique et même effectuer de très profondes évolutions structurelles dans tous les domaines : il est adéquat pour l'opposition de réagir en conséquence.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 3 Jan 2010 - 0:50  Sandra

@Sandra a écrit:
... Mais, la gouvernance, et à commencer par son premier représentant, ne cesse d’affirmer sa détermination totale à rester partisane. Les projets politiques, profondément restructurant pour la France et particulièrement matière à positionner de façon radicalement opposée, resteront tous des priorités de l’action présidentielle.
Ainsi donc, à propos de l’interrogation que chacun peut se poser quant à un éventuel devoir d’union nationale, la réponse adéquate surgit facilement.
La mise en application du Traité de Lisbonne et le durcissement de la ligne politique de la gouvernance confirme la nécessité de s'opposer.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 28 Jan 2010 - 23:49  Maya




La gouvernance, fermement résolue à maintenir sa ligne politique partisane, entend accélèrer dès après les élections régionales prochaines toutes les mises en oeuvre de ses projets de rupture, dans chaque domaine : d'ici là, l'électoralisme prévaut ; ultérieurement, "le patron" imposera. Depuis qu'elle fut évoquée, la fracture sociale n'a pas été réduite ; lui a été adjointe la fracture culturelle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 2 Fév 2010 - 0:09  Sandra

@Maya a écrit:... Depuis qu'elle fut évoquée, la fracture sociale n'a pas été réduite ; lui a été adjointe la fracture culturelle.
Notons Bien ! Arrow Il ne s'agit pas d'une fracture entre le PS, le MODEM et l'UMP, et notamment pas au sein du gouvernement dont chacun a participé à la composition (...). Idea

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 20 Mar 2015 - 19:00  Sandra

La désunion est aujourd'hui particulièrement forte. Les positions sont radicales ; cela génère d'importantes tensions. Le parti présidentiel est minoritaire.
Les conditions sont réunies pour que de la crise économique naisse une crise politique.
Les événements politiques en Grèce peuvent êre un catalyseur.
La transformation du paysage politique peut aller très vite.

Revenir en haut Aller en bas

Message   Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum