Le modèle cubain de santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22112006

Message 

Le modèle cubain de santé




Cuba exporte son savoir-faire médical


Tom Fawthorp
21st November 2003
Cuba Solidarity Project / BBC

BBC Londres 21 Novembre 2003
par Tom Fawthorp de La Havana, Cuba
Traduit par Cuba Solidarity Project




L'économie Cubaine en crise a été soutenue par les succès rencontrés dans l'exportation de sa technologie médicale et le tourisme de santé à l'intérieur du pays.

La position de Cuba au sein des pays en voie de développement a toujours représenté une sorte de paradoxe.

Un faible niveau de vie et une économie en crise classent Cuba en bas de l'échelle selon les outils de mesure du développement économique, mais la version cubaine du socialisme a développé un système de santé qui place Cuba dans une catégorie à part en termes de développement humain.

Les indicateurs de santé sont comparables à ceux des systèmes de santé des pays européens occidentaux.

L'éducation, la science et la santé, pierres angulaires de la révolution de 1959, sont étroitement liés au développement d'un secteur médical avancé à Cuba.

L'exportation de produits pharmaceutiques, vaccins et biotechnologie participent au financement de la recherche médicale et d'un système de santé gratuit.

Aujourd'hui, le secteur médical est en sixième position en termes d'exportation de produits et de services, et a représenté 250 millions de dollars d'exportations pour l'année 2002. La biotechnologie à elle seule a représenté 150 millions de dollars.

VACCINS

Dans les années 80, des millions de dollars furent investis par le gouvernement Cubain dans le développement de laboratoires pour produire des vaccins modernes et un pôle de biotechnologie.

Depuis la fin de l'aide Soviétique en 1989, et la crise économique aigue des années 90, la qualité des institutions médico-scientifiques Cubaines représentent une ressource stratégique pour le développement de nouveaux produits destinés à l'exportation. La première percée dans le domaine de la recherche médicale fut la découverte du vaccin contre la méningite B à la fin des années 80. Le vaccin a été exporté avec succés pour lutter contre les épidémies en Amérique du Sud, notemment au Brésil et en Argentine.

Le vaccin est désormais commercialisé sous licence par GlaxoSmithKline qui va bientôt l'introduire sur le marché européen et espère pouvoir le faire aussi aux Etats-Unis.

OBSTACLES POLITIQUES

Les tentatives de Cuba pour se positionner sur le marché pharmaceutique international se sont heurtées à de formidables obstacles, tant sur le plan commercial que politique, à cause du sévère embargo des Etats-Unis.

La force du socialisme Cubain réside dans la qualité de ses produits, non dans le marketing ou le savoir-faire commercial. Au cours des dernières années, les plus gros revenus générés par la biotechnologie Cubaine sont dus à l'exportation du vaccin contre l'hépatite B vers plus de 30 pays. Le vaccin cubain est largement considéré comme plus efficace que les vaccins Belges ou Etats-uniens.

Cuba peut-être considéré comme un pays pauvre en termes de niveau de vie, mais son secteur médical est une démonstration de sa richesse en termes de ressources humaines.

Des entreprises mixtes avec la Chine, l'Inde et la Russie ont été montées pour créer des unités de production de vaccins dans ces pays basées sur un transfert de technologie Cubaine.

TOURISME DE SANTE

Le tourisme de santé représente une autre source de revenus, avec nombre d'hopitaux spécialisés, cliniques, et centres pour accueillir les visiteurs étangers.

L'année dernière plus de 5000 patients étrangers ont voyagé à Cuba pour y recevoir des traitements, en chirurgie oculaire, neurologie - scléroses multiples et maladie de Parkinson, et orthopédie. La plupart des patients sont originaires d'Amérique latine.

Cependant, le traitement exclusif Cubain contre la "retinitis pigmentosa" (pigmentation rétinienne ? - questionnement du traducteur), a attiré de nombreux malades d'Europe et d'Amérique du nord, générant 40 millions de dollars de revenus l'année dernière.

Plus de 500 produits médicaux différents sont fabriqués par l'industrie pharmaceutique, qui fournissait dans les années 80 environ 80% des besoins du pays.

A présent la majorité des matières premières pour la fabrication des anti-biotiques et autres médicaments proviennent de Chine, mais la production n'a toujours pas retrouvé le niveau d'avant les années 90.

De nombreux médicaments sont fournis aux hopitaux par l'aide internationale des groupes de solidarité avec Cuba à travers le monde.

ENTREPRISES MIXTES

Les obstacles particuliers rencontrés par Cuba pour pénétrer les marchés occidentaux sont contournés par la création d'entreprises mixtes avec des partenaires étrangers, notamment Canadiens, Allemands et Espagnols.

Les produits cubains pour lutter contre les cancers du cou (nuque ?) et du sein ont provoqué de grands remous dans le monde de la biotechnologie. Ces produits viennent d'être licenciés par une entreprise Allemande qui produira bientot le médicament TheraCIM h-R3 à destination du marché Européen.

Selon les analystes, les réussites commerciales rencontrées par des nombreuses innovations Cubaines ne représentent jusqu'à présent qu'une infime partie de leur potentiel. Mais si le produit TheraCim h-R3 se voit accorder une licence par les autorités, il pourrait devenir le standard européen dans le traitement des cancers dans les quatre ou cinq prochaines années, avec un chiffre d'affaires estimé à 3 milliards de dollars par an.

Dans le long terme, le pari effectué par Fidel Castro sur les investissements dans la biotechnologie pourrait bien porter ses fruits non seulement en termes de santé mais aussi économiques.

Cela serait aussi très gratifiant pour les scientifiques Cubains que de voir leurs travaux, qui n'étaient pas motivés par l'argent, remporter des succès sur les marchés mondiaux.

Story from BBC NEWS: BBC NEWS | Business | Cuba sells its medical expertise

Voir aussi le site de MEDICUBA Europe : Home - mediCuba

Cuba exporte son savoir-faire médical

_________________
:: Être libre c'est choisir.
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6574
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 595
Points de progression : 14581
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le modèle cubain de santé :: Commentaires

avatar

Message le Mer 22 Nov 2006 - 16:06  Sandra

Cuba: un demi-million de Latino-américains opérés gratuitement des yeux

AFP 20.11.06 | 18h45



Près d'un demi-million de Latino-américains et Caribbéens de 28 pays, dont presque deux-tiers de Vénézuéliens, ont bénéficié du programme de chirurgie oculaire gratuite lancé en avril 2004 par Cuba et le Venezuela, a annoncé lundi la presse officielle cubaine.

"Jusqu'à mercredi dernier, un total de 485.476 patients, dont plus 290.000 Vénézuéliens, ont été opérés", affirme un rapport du ministère cubain de la Santé cité par la presse, saluant un programme "converti en une gigantesque campagne à grand contenu social et humanitaire".

Pièce maîtresse de la reconquête par Cuba de son influence régionale, l'"Operacion milagro" (Opération miracle), lancée par Fidel Castro et son allié vénézuélien Hugo Chavez, a "rendu ou préservé la vue à ces patients à faibles revenus économiques par des opérations gratuites", indique le rapport.

Elle se propose de toucher en dix ans six millions d'habitants d'Amérique latine et des Caraïbes, dans 28 pays, affectés par des problèmes oculaires.

"Un Vénézuélien sur 87 a été traité, ainsi qu'un Bolivien sur 213 et un sur 60 habitants d'Antigua et Barbuda", une île des Caraïbes, affirme le rapport.

Pratiquées d'abord uniquement dans les hôpitaux à Cuba, les opérations se déroulent maintenant dans 13 centres ophtamologiques au Venezuela, ainsi qu'en Equateur, au Guatemala, en Haïti, au Honduras et en Bolivie, selon le rapport.

En Bolivie, au Honduras et en Uruguay, les associations de médecins ont protesté contre l'activité des médecins cubains sur place qui pratiquent selon eux une "concurrence déloyale".

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-28877460@7-50,0.html



La santé est essentielle parmi les droits de l'humain. La respecter et la protéger participe puissamment du progrès civilisationnel.
Un regard neuf en faveur de la gratuité des soins conférant à ceux-ci le statut opposé de celui de marchandise promeut la démocratisation de la santé.
Cette initiative populaire pourrait elle selon vous s'étendre rapidement à d'autres domaines et d'autres régions ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 10 Oct 2008 - 15:05  Sandra

Vers une levée du blocus de Cuba ?

Cuba exerce un embargo à l’encontre des USA depuis maintenant plusieurs décennies. Malgré l’isolement imposé par son puissant proche voisin, le régime étasunien avait jusqu’à ces temps derniers pourtant réussi à tenir le coup.
Avec une monnaie au rôle marginal dans l’économie mondiale, sans armée significative l’aidant à s’imposer, avec une diplomatie faible et notamment pesant peu à l’ONU, sans atout particulier, les USA parvenaient néanmoins à se développer quelque peu.

Mais, les pressions de Cuba auront finalement eu raison de cette résistance : l’économie étasunienne cède sous les difficultés extérieures ; le modèle économique défendu par les USA est en déroute.
Alors, parmi les pays aux positions politiques les plus modérées, des voix s’élèvent pour demander à Cuba de bien vouloir desserrer son embargo envers les USA. En contrepartie à l’acceptation d’un statut de vassal, Cuba pourrait accepter le repentir de la nation étasunienne.

Revenir en haut Aller en bas

Message   Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum