actualité journalistique

Page 2 sur 25 Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

articles

Message  Sandra le Mer 5 Jan 2005 - 10:18

Rappel du premier message :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-392949,0.html
Le procès Pinochet


Dernière édition par le Mer 25 Avr 2007 - 19:24, édité 2 fois
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: actualité journalistique

Message  tell le Jeu 26 Jan 2006 - 11:09

@Thomas a écrit:Et puisqu'on parle des Chinois, je trouve assez piquant que des membres du parlement soulèvent des protestations vis à vis des crimes des régimes d'Europe de l'est pendant la guerre froide et passe tranquillement sous silence ce qui se passe maintenant en Chine.
Il me semble qu'on dénonce assez régulièrement les violations de DDH en Chine: répression-délit d’opinion-justice sommaire+peine de mort-refus multipartisme et élections démocratiques. Ceci dit, je suis bien d'accord avec toi, le totalitarisme communiste à des relents nauséabonds et la répression en particulier du Tibet de ces 50 dernières années par le PC chinois est une infection et une honte pour l'humanité entière.

tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Thomas le Jeu 26 Jan 2006 - 11:16

Lequel PC chinois n'a rien de communiste. On dénonce régulièrement les violations des droits de l'homme, mais on ne demande à personne de l'inscrire dans les manuels scolaires.
Faire le bilan des crimes d'un régime passé sous l'injonction de pays étrangers, ça ne me semble pas très efficace.
avatar
Thomas
habitué confirmé
habitué confirmé

Nombre de messages : 841
Localisation : 08
Activité : avec
Loisirs : ciné bouquins
Points de pertinence : 15
Points de progression : 43785
Date d'inscription : 06/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pscharleville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  tell le Jeu 26 Jan 2006 - 11:21

Ca viendra également. Pour l'instant, la Chine, c'est politiquement malheureusement pas encore possible de reconnaître officiellement tous ses crimes depuis la révolution maoïste. Ce qui n'est techniquement plus le cas s'agissant de l'URSS dont le régime est mort.


PS: à ton sens, le PC chinois c'est quoi?

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 42840
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Thomas le Jeu 26 Jan 2006 - 11:38

On a tout fait pour destabiliser les régimes staliniens et on n'en fait pas le quart contre le Chine continentale pour des raisons de gros sous. Nos patrons gagnent de l'argent là bas. Une partie de plus en plus imortante des déficits américains dépendent des chinois, les retraites de plein de gentilles mamies en Floride sont capitalisées en chine.

Quand à la clique au pouvoir, personne ne peut prétendre sérieuseument qu'elle soit communiste. Voilà ce que c'est le PC chinois : une clique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_Communiste_Chinois
avatar
Thomas
habitué confirmé
habitué confirmé

Nombre de messages : 841
Localisation : 08
Activité : avec
Loisirs : ciné bouquins
Points de pertinence : 15
Points de progression : 43785
Date d'inscription : 06/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pscharleville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Aubergine le Jeu 26 Jan 2006 - 12:34

@Thomas a écrit:Lequel PC chinois n'a rien de communiste.

Dans un certain sens, t'as raison. Mais il contrôle pourtant tout. Alors c'est quoi ? Ca se rapproche quand meme bien plus du communisme que du libéralisme...

Une partie de plus en plus imortante des déficits américains dépendent des chinois, les retraites de plein de gentilles mamies en Floride sont capitalisées en chine.

J'ai lu récement que les chinois allaient un peu changer de stratégie et repartir un peu mieux leurs oeufs pour baisser les risques. Ca risque d'etre amusant.

On a tout fait pour destabiliser les régimes staliniens et on n'en fait pas le quart contre le Chine continentale pour des raisons de gros sous.

Hier soir, au TJ suisse, Guy Sorman expliquait (en prenant l'exemple de ces [censuré] de Google) que bien souvent, pour éviter de perdre des sous, ces entreprises n'attendaient meme pas les directives du gouv chinois et proposaient eux-mêmes des solutions censurés, bridées. C'est quand meme dingue. On critique ce système, mais en réalité on n'investit là-bas UNIQUEMENT parce que c'est un système totalitaire qui utilise son peuple comme des boeufs.

Je viens de lire un article du temps qui me dégoute, à propos de Davos et de la puissance Indienne, un certain "Jim O'Neill économiste de Goldman Sachs" nous dit, à propos de la démocratie :

«C'est vrai, reconnaît Jim O'Neill. Néanmoins, la démocratie ne garantit pas une croissance durable. L'expérience passée montre d'ailleurs le contraire. La croissance chinoise s'avère très forte depuis vingt ans, alors que plusieurs crises politiques ont freiné le développement de l'Inde.»


http://www.letemps.ch/template/tempsFort.asp?page=3&article=172708

Surtout que l'article continue en disant :

Le banquier (note d'Aub : O'Neill), qui se réjouit de vivre, lui, dans une démocratie, espère que les Indiens ont raison de placer la démocratie en tête de leurs forces. Mais seule une continuité politique garantira un triomphe total.

En gros, pendant que lui se dore le crâne au soleil de la démocratie, vaudrait mieux que les pays dans lesquels il place son fric soient totalitaires, son compte en banque y gagne en stabilité.


Imbécile Evil or Very Mad
avatar
Aubergine
bon, chaotique, mauvais, loyal ? ...
bon, chaotique, mauvais, loyal ? ...

Nombre de messages : 96
Localisation : CH
Activité : IT
Loisirs : Ornitho
Points de pertinence : 3
Points de progression : 42153
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  tell le Jeu 26 Jan 2006 - 12:44

@Thomas a écrit:On a tout fait pour destabiliser les régimes staliniens et on n'en fait pas le quart contre le Chine continentale pour des raisons de gros sous. Nos patrons gagnent de l'argent là bas.
Ouai... les travailleurs français également lorsque la France essaye par tous les moyens de leur refourguer ses produits (armes aussi?). T'as raison, il vaut mieux refuser tout commerce avec la Chine. D'ailleurs c'est en les asséchant comme la Corée du Nord et les incitant à revenir à la politique communiste des "grands bonds en avant" et "révolutions culturelles" qu'on viendra le mieux en aide au peuple chinois... pas si simple la Chine. Confused

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 42840
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Aubergine le Jeu 26 Jan 2006 - 13:45

La question n'est pas de cesser tout commerce avec la Chine mais de cesser de baisser son froc devant ce pays, et d'oser avoir un brin d'exigeances.

Bref, on peut baisser son froc mais alors qu'on montre aussi qu'il y a qq chose dedans.

(je sors Mr.Red )
avatar
Aubergine
bon, chaotique, mauvais, loyal ? ...
bon, chaotique, mauvais, loyal ? ...

Nombre de messages : 96
Localisation : CH
Activité : IT
Loisirs : Ornitho
Points de pertinence : 3
Points de progression : 42153
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 26 Jan 2006 - 14:52

Si quelqu'un désire encore présenter des documents ou des liens consernant l'un des articles présentés ici je l'invite à poster maintenant dans "analyse de l'actualité".

nota bene
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 26 Jan 2006 - 17:23




A Angoulême, la bande dessinée affiche sa bonne santé

La rédaction, Caractère, le 23/01/2006 à 12h28

Le secteur devrait encore réaliser l'une des meilleures performances de ventes dans l'édition.

Grand prix d'Angoulême 2005, Georges Wolinski est le président de la 33e édition du Festival international de la bande dessinée qui se déroule du jeudi 26 au dimanche 29 janvier. L'équipe municipale rappelle dans son numéro de janvier-février d'« Angoulême Magazine» (imprimé à 30 000 exemplaires par la Sajic) que 915 000 euros ont été injectés dans le festival en 2005. C'est dire combien la ville et les collectivités locales s'investissent.

Effet de la concentration dans le secteur de la BD, tous les éditeurs seront au rendez-vous, regroupés autour de l'hôtel de ville, pour cause de travaux sur le champ de Mars. Le programme est dense et destiné à tous les publics : des expositions comme « De Pilote à Poisson Pilote » (au théâtre d'Angoulême) ou l'exposition Wolinski (au Centre national de la bande dessinée) ; des animations comme le concert de dessins initié l'an passé - et reconduit - mais aussi des célébrations (les dix ans de la revue « Ferraille » des Requins Marteaux). De son côté, la « Charente libre » participe à l'opération Choupinette qui collecte livres et bandes dessinées pour les enfants hospitalisés. Cinq écoles préparant aux métiers de la BD sont également présentes. Le moment fort de ces journées sera bien entendu la remise des prix, avec en point d'orgue, l'attribution du Grand prix le dimanche 29 janvier. D'ores et déjà, deux autres rendez-vous sont annoncés pour les amateurs : dans le cadre du Salon du Livre qui se déroule à Paris-Expo du 17 au 22 mars et la seconde édition de la Fête de la BD, programmée du 29 mai au 5 juin.

Les chiffres sur le secteur réunis par l'observatoire mis en place par notre confrère « Livres Hebdo », soulignent, du côté des nouveautés et des nouvelles éditions, une progression en titres de l'ordre de 25% (aujourd'hui une BD sur trois est un manga). La BD devrait connaître une fois de plus, en 2005, la meilleure progression des ventes de l'édition (elle est déjà à +2,5% sur 9 mois).

http://www.caractere.net/editorial/302279/a-angouleme-la-bande-dessinee-affiche-sa-bonne-sante/



http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://house.france.free.fr/images/Angouleme%252520Cartoon%2525202.jpg&imgrefurl=http://house.france.free.fr/down_town1.htm&h=314&w=185&sz=29&tbnid=qFmpFE5oMV59eM:&tbnh=113&tbnw=66&hl=fr&start=120&prev=/images%3Fq%3Dangouleme%2Bfrance%26start%3D100%26svnum%3D10%26hl%3Dfr%26lr%3D%26sa%3DN
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  tell le Jeu 26 Jan 2006 - 17:57

@Aubergine a écrit:Bref, on peut baisser son froc mais alors qu'on montre aussi qu'il y a qq chose dedans.
T'es *achement inspirée aujourd'hui. Mr. Green Mr. Green Mr. Green

_________________
Voilà la plus belle preuve d'amour : prendre la liberté de rester alors qu'on pourrait s'en aller. - Camille Laurens
avatar
tell
sage expert en topic
sage expert en topic

Nombre de messages : 2019
Points de pertinence : 0
Points de progression : 42840
Date d'inscription : 30/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Thomas le Sam 28 Jan 2006 - 15:30

@Sandra a écrit:Si quelqu'un désire encore présenter des documents ou des liens consernant l'un des articles présentés ici je l'invite à poster maintenant dans "analyse de l'actualité".

nota bene
Chef oui chef !
http://louve-intrepide.forumactif.com/viewtopic.forum?t=254
avatar
Thomas
habitué confirmé
habitué confirmé

Nombre de messages : 841
Localisation : 08
Activité : avec
Loisirs : ciné bouquins
Points de pertinence : 15
Points de progression : 43785
Date d'inscription : 06/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pscharleville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 31 Jan 2006 - 0:50

Alimentation
La publicité nourrirait l'obésité



Selon une vaste enquête commandée par l'Association pour la santé publique du Québec et qui a été dévoilée lundi, les publicités et les médias contribuent au phénomène de l'obésité et de l'embonpoint.

Mis sur pied par l'Association, le Groupe de travail provincial sur la problématique du poids a abouti à ces conclusions à l'issue de cinq ans de réflexion.

Les messages publicitaires destinés aux enfants et les publicités qui font la promotion de régimes miracles ou des grandes chaînes de restauration seraient les coupables.

Les auteurs de l'étude proposent de favoriser la bonne alimentation et le sport dans les écoles. Ils demandent aussi au gouvernement d'investir davantage dans la prévention.

Le Québec est menacé, selon le rapport, par une crise qui pourrait augmenter les coûts de santé.

Environ 57 % des Québécois souffriraient d'un excès de poids.

http://radio-canada.ca/nouvelles/societe/2006/01/30/002-obesite-medias.shtml
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Lun 6 Fév 2006 - 15:16

Les peintures de la grotte du Charnier

Aux confins de la Dordogne et de la Charente, la grotte du Charnier a révélé ses parois ornées


Une cavité peu spectaculaire, vue de l'extérieur. - France 3 Aquitaine



Un site orné supplémentaire est à inscrire à l'immense patrimoine préhistorique du Sud-Ouest, depuis l'invention des peintures de la grotte du Charnier, sur la commune de Vilhonneur, en Charente. Les fresques, inaccessibles au public, datent de l'époque de Lascaux, soit 25 000 ans.

Cette découverte semble en fait assez modeste, par rapport au patrimoine préhistorique déjà mis au jour dans la proche vallée de la Vézère. Mais le ministère de la culture ne veut pas communiquer sur la nature réelle des fresques rupestres de la grotte du Charnier. Cela s'explique par les réserves scientifiques qui suivent toute découverte de ce type et aussi par les déconvenues qui ont accompagné, par exemple, l'invention de la grotte Chauvet avec des actions judiciaires entre les parties et d'importantes sommes d'argent en jeu. Il y a, à ce jour, 200 sites préhistoriques répertoriés dans la zone périgourdine à laquelle on peut rattacher Vilhonneur et sa grotte du Charnier. D'après les quelques informations livrées par l'équipe des inventeurs, il y aurait, entre autres, deux peintures assez rares : une tête et une main très fine colorée au bleu-cobalt.



Reportage sur place d'E.Bersars.

http://www.aquitaine.france3.fr/info/17924743-fr.php
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Ven 10 Fév 2006 - 15:39



La recherche sur
les embryons autorisée


NOUVELOBS.COM | 08.02.06 | 09:42


Un décret d'application de la loi de bioéthique permet désormais la recherche sur des cellules embryonnaires en France si le couple y consent.


L a recherche sur les embryons issus de la fécondation in vitro devient possible en France, si le couple parental y consent parce qu'il n'a plus d'autre projet pour cet embryon, avec la publication mardi 7 février d'un important décret d'application de la loi de bioéthique.
Dix-huit mois après la publication de la loi de bioéthique du 6 août 2004, le décret impatiemment attendu par plusieurs équipes de chercheurs, définit les conditions dans lesquelles elles pourront être autorisées, par l'Agence de la biomédecine, à faire des recherches sur l'embryon ou les cellules embryonnaires, et à conserver des cellules souches embryonnaires à des fins scientifiques.
Le protocole de recherche destiné à permettre des "progrès thérapeutiques majeurs" sera autorisé "pour une durée déterminée qui ne peut excéder cinq ans".
Le décret précise les conditions de recueil du consentement du couple - ou du membre survivant du couple - qui "n'a plus de projet de projet parental" pour des embryons congelés après une fécondation in vitro (FIV).

Trois mois de réflexion

Il peut "consentir à ce que les embryons conservés fassent l'objet d'une recherche, après avoir été informés des possibilités d'accueil de ces embryons par un autre couple ou d'arrêt de leur conservation". Après un délai de réflexion de trois mois, ils "confirment leur consentement par écrit".
Lorsque pour détecter une éventuelle maladie génétique, les embryons issus d'une FIV font l'objet d'un diagnostic préalable à leur implantation (DPI) dans l'utérus maternel, les parents pourront consentir à ce que "les embryons porteurs de l'anomalie" fassent l'objet d'une recherche au lieu d'être détruits.
Lors d'une FIV, le praticien pourra proposer d'emblée au couple de consentir par écrit "à ce que les embryons qui ne seraient pas susceptibles d'être transférés ou conservés, fassent l'objet d'une recherche".
En cas de demande d'importation ou d'exportation de tissus ou cellules embryonnaires ou foetaux à des fins de recherche, les organismes devront justifier qu'ils ont été obtenus "avec le consentement préalable de la femme ayant subi l'interruption de grossesse ou du couple géniteur dans le cas d'une assistance médicale à la procréation, et sans qu'aucun paiement, quelle qu'en soit la forme, ne leur ait été alloué", précise encore le décret.

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060208.OBS5559.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Sam 11 Fév 2006 - 15:02



Devinez l'âge du Sahara

NOUVELOBS.COM | 10.02.06 | 09:58


Désert du Djourab : les dunes actuelles au 2nd plan, une dune fossile au 1er plan, orientées dans la même direction. (P.Duringer-MPFT/CNRS-ULPS)


Depuis quand le Sahara, la plus vaste étendue aride et chaude de la planète, est-il un désert? Jusqu'à présent la plus ancienne poche de désert du Sahara avait été identifiée en Tunisie et datait de 86.000 ans. Avec la découverte de dunes fossiles au Tchad par des chercheurs français et tchadiens, l'âge du Sahara fait un bon en arrière de plusieurs millions d'années. Ces dunes auraient en effet 7 millions d'années, expliquent Mathieu Schuster et ses collègues dans la revue Science publiée aujourd'hui.

Ces dépôts éoliens fossilisés deviennent donc les plus anciennes preuves terrestres de l'existence d'un climat aride dans le Sahara. Mathieu Schuster (CNRS) et son équipe les ont découvertes dans le désert du Djourab, dans le nord du bassin du Tchad. Retracer l'histoire paléoclimatique de cette région est devenu encore plus important depuis que des restes fossilisés d'hominidés très anciens, comme Abel et Toumaï, y ont été exhumés, soulignent les chercheurs.

Par ailleurs, l'inclinaison de ces dépôts sédimentaires fossiles permet à l'un des chercheurs Patrick Vigneaud de supposer que "les vents dominants de cette époque étaient identiques à ceux d'aujourd'hui."

Cécile Dumas (avec H.R.)
(10/02/06)

http://permanent.nouvelobs.com/sciences/20060209.OBS5867.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 14 Fév 2006 - 17:31

Enquête
Touchez pas à mon Prophète !
LE MONDE | 14.02.06 | 14h31


A Montpellier, en dehors des tapis et d'une fontaine pour les ablutions, rien n'indique que la mosquée Avicenne, située dans un grand hangar blanc, est un lieu de culte.

Karim Ben Khelifa



hoqués, blessés, tristes, souvent inquiets des possibles conséquences de " l'affaire ", les musulmans de France que les journalistes du Monde sont allés interroger ces derniers jours dans plusieurs grands centres urbains du pays ont démontré, jusqu'ici, une remarquable maîtrise.

Les élus, maires et députés des villes et quartiers à forte population d'origine ou de tradition musulmane témoignaient dès la semaine dernière, dans Le Monde daté 12février, du grand calme régnant dans les communautés concernées.


L'islam de France reste sans doute à construire et il a encore à affirmer sa personnalité spécifique, mais, à en juger par les réactions qu'on lira ci-après, la plupart des cinq millions de musulmans qui résident en Hexagone - la plus forte "communauté" d'Europe -, paraissent avoir bien intégré les valeurs de la République, à commencer par les libertés d'expression et de publication.

La plupart de ceux que nous avons rencontrés au hasard, dans des cafés, des rues ou sur leurs lieux de travail - en écartant par principe les militants encartés ou les "voix autorisées", largement traitées par ailleurs dans nos colonnes -, soutiennent les appels à la justice et les plaintes déposées par le MRAP puis le Conseil français du culte musulman (CFCM). "C'est ça la démocratie", disent-ils. Même si quelques-uns "comprennent" les attaques menées contre les ambassades et consulats européens au Moyen-Orient, la plupart savent et disent que ces violences étaient, le plus souvent, organisées, et la colère authentique de certaines foules, instrumentalisée, récupérée par des régimes démagogues.

Diverses études sociologiques ont montré ces dernières années que l'immense majorité des musulmans de France - au moins 80 % - ne fréquente guère les mosquées. Cela n'entrave en rien le sentiment d'appartenance identitaire animant beaucoup de nos interlocuteurs, qui déplorent le "deux poids, deux mesures" français quant au "respect" dû aux croyances et à leurs grandes figures tutélaires.

Fassambou Moussa Sissiko est un Malien de 34 ans. Consultant en stratégie d'entreprise à Paris, il vit en France depuis 1991. "De confession musulmane et pratiquant", il se dit "en colère".

"Mais cette colère ne doit pas déboucher sur la violence. Quand j'ai découvert ces dessins, dans Le Monde en ligne, je les ai trouvés tout à la fois insultants, dénués d'humour et de très mauvais goût. Ce n'est pas le fait de caricaturer le Prophète qui me choque (...), les non-musulmans n'ont pas à se soumettre à cet interdit religieux. Ce qui m'a choqué, ce sont les dessins mêmes, surtout celui où on voit le turban avec une bombe et l'autre avec les houris (vierges). Le premier assimile le Prophète aux terroristes. Le second réduit l'islam à un message: tuez ! En récompense, on vous donnera des femmes. Je me suis senti blessé. Mais je trouve curieux que les premières manifestations aient eu lieu, soi-disant spontanément, à Damas et à Téhéran. Que je sache, la Syrie et l'Iran ne sont pas des pays où on a le droit de manifester librement (...). La bonne réaction est celle du MRAP et du CFCM. C'est à la justice de trancher (...). Cela dit, j'ai l'impression qu'il y a deux poids, deux mesures en France. Comme si les valeurs de l'islam n'étaient défendables qu'à condition qu'elles correspondent à celles de l'Occident - la liberté d'expression, le droit au blasphème, etc. Quand les musulmans répondent: OK, mais ne piétinez pas nos croyances, tout de suite on crie à l'intégrisme !"

Sonia Hamza, 36 ans, Franco-Tunisienne, est fonctionnaire à Paris. En France depuis quatorze ans, elle se dit "athée, de culture musulmane".

"Moi, les caricatures ne m'ont pas choquée - elles m'ont plutôt fait rire ! Les dessins de Charlie Hebdo aussi. Je conçois qu'elles aient choqué certains musulmans. Et alors ? Une caricature, on n'en meurt pas. Parfois, ça peut même être salutaire. La caricature du turban en forme de bombe était même bien vue: ça veut dire que des descendants de Mahomet tuent au nom de l'islam..., ce qui est vrai. Les attentats du 11-Septembre, ils ont bien été revendiqués par Al-Qaida, non ? Au nom de l'islam, si je ne me trompe ? (...) Je comprends la logique qui est derrière les violences du Moyen-Orient, mais je ne veux pas entrer dans le jeu religieux. Je le condamne. D'abord, en tant que femme de culture musulmane, qui a vécu jusqu'à 22 ans en Tunisie et vu, petit à petit, la censure s'instaurer. Je me vois mal rejeter la liberté d'expression que connaît l'Europe. Ensuite, parce que la pratique religieuse, à mes yeux, doit rester quelque chose de personnel, elle n'a pas à interférer sur le collectif. Enfin, je condamne parce que toute cette histoire me semble manipulée de bout en bout. (...) J'ai l'impression que les caricatures ont été utilisées. Pour quoi faire ? Pour soulever le monde musulman et aggraver la haine qui le sépare du monde occidental, dans un contexte déjà très chaud ? En tout cas, c'est grave. J'ai peur que ça ne donne un coup de fouet à l'islamisme. "

Rebia Benarioua, 53 ans, cadre administratif et élu municipal à Marseille, est du même avis sur ce point. "Socialiste d'origine musulmane, mais pas athée", il n'a "pas été personnellement choqué", mais selon lui "beaucoup de croyants ont été blessés". "Il faut faire attention avec les religions, explique-t-il. Le danger est que les gens mélangent tout : ces caricatures, ce que font les Américains en Irak, la Palestine : c'est le mélange des sujets qui est explosif."

Nassera Benmarnia, 43 ans, née à Castres, est une infatigable avocate de la communauté musulmane de Marseille, "et de la République", souligne-t-elle. Le Prophète enturbanné avec sa bombe l'a "choquée". "Le dessin danois a été fait sciemment pour blesser. Il propage cette idée simple qu'islam égale terrorisme. Résultat, on est pris en otage dans un débat qui nous dépasse." Outrée, elle ressent "une islamophobie grandissante : quand une image du Christ blesse, on la retire. Il n'y a pas de grand débat sur la liberté d'expression. Là, il s'agit d'une blessure sciemment infligée à un groupe avec une image raciste et c'est tout. Les images racistes des juifs dessinés avec des nez crochus m'insupportent tout autant. Et quand je dis cela, je suis toujours aussi républicaine ; on ne me parle pas alors d'atteinte à la liberté d'expression..."

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-741364,0.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 14 Fév 2006 - 17:34

suite

Abdelaziz Houmour n'a pas vu les caricatures. "Savoir ce qu'il y a dedans me suffit, je ne veux pas les voir, cela m'a profondément choqué." A 41 ans, chef de son entreprise à Besançon depuis dix ans, ce grand gaillard d'origine algérienne a une pratique pourtant "minimale" de sa religion. "Je suis à 100 % pour la liberté de la presse et d'expression ! Mais il faut respecter les gens. Ça aussi, c'est sacré. Je n'ai pas le droit, moi, d'insulter qui que ce soit. Pourquoi veut-on tous nous opposer, chrétiens, juifs et musulmans ? A qui cela profite-t-il ? (...) Il faut arrêter tout ça, se modérer, calmer les esprits, et même minimiser le sujet. Même si cela m'a fait mal au coeur. (...) Car sinon, où cela s'arrêtera-t-il ? Il y a plus d'un milliard de musulmans sur Terre, mais il n'y a pas un milliard de sages, d'islamistes, d'extrémistes ou d'ignorants. Il y a de tout, comme partout. Je comprends parfaitement les réactions [au Moyen-Orient], je suis contre. Les dessins sont inacceptables (...), mais il faut faire attention aux manipulations islamistes."

Ali Abbas, musulman chiite pratiquant, né au Liban, vit et travaille à Paris comme chauffeur de taxi depuis vingt-cinq ans. Il a acheté le France Soir avec les caricatures et conserve le journal sur son tableau de bord. "Le dessin avec la bombe et l'autre avec le couteau m'ont beaucoup choqué. Les autres non, je les accepte. Celle montrant le Prophète en rupture de stock de vierges m'a même fait rire. Je ne suis pas un fanatique, je sais comment les choses fonctionnent en France. Mais il y a vraiment deux poids deux mesures. Il est interdit de montrer des images qui choquent la communauté juive. Quand ça se produit, la France est accusée d'antisémitisme et les Français en sont traumatisés. Mais attaquer les musulmans, ça passe, au nom de la liberté d'expression. Si le journal iranien qui veut publier des caricatures sur l'Holocauste demande à un média européen de les publier, c'est faisable, vous croyez ? Les autorités françaises qui empêchent ce genre de publication auraient dû faire la même chose dans cette affaire : interdire. (...) Les manifestations de violence en Syrie ont été poussées. Je ne suis pas d'accord avec cette agressivité. Moi, je vais manifester, mais pacifiquement, pour dire que nous devons être respectés (...) ; on ne devrait pas toucher au sacré. Aujourd'hui, le monde est un petit village. Tout ce qui se passe ici se voit là-bas. Or n'oubliez pas que 90 à 95 % des musulmans du monde sont des paysans qui ne peuvent pas accepter cela. Tout est affaire d'éducation."

Abdelkader Benmala, pratiquant algérien qui n'a pas "encore" réussi à obtenir la nationalité du pays où il vit depuis quatorze ans, s'est "senti insulté" par les dessins.

"Franchement, ça m'a fait mal au coeur qu'on puisse s'en prendre comme ça à ma religion. C'est injuste. (...) La liberté, c'est bien, mais il faut des limites. (...) L'incendie des consulats n'était qu'une réaction des gens, une façon de manifester leur colère. Mais c'est allé trop loin. Mettre le feu ne résout rien. Il faut essayer de se comprendre. Moi, j'aurais bien manifesté pacifiquement mais personne ne me l'a demandé. A la mosquée, on évite de parler politique. Par rapport aux imams, vous comprenez... "

Né en France de parents tunisiens il y a seulement dix-sept ans, Ali Djebli, lycéen, "croyant mais peu pratiquant", lui, a manifesté l'autre semaine de Nation à Bastille. "Ça s'est bien passé, mais cela peut changer", estime-t-il. Les dessinateurs danois "auraient pu mettre la tête de Ben Laden, il n'y aurait pas eu de problème. Mais pourquoi le Prophète ? (...) Si ça continue, ça risque de faire mal. Il pourrait y avoir des violences. Moi, je ne suis pas dans la religion à fond, alors ce n'est pas trop grave. Mais je connais d'autres jeunes qui sont très énervés par cette histoire. Je n'imagine pas qu'on ait des problèmes sérieux là-dessus en France. Mais pour les musulmans très croyants, ce n'est pas possible qu'une chose pareille ait pu se produire. C'est normal qu'ils brûlent des bâtiments."

Pour Saïd Ferkiwi, RMiste algérien d'Orléans, "après une connerie aussi énorme, la cote de Ben Laden ne peut que grimper". Cet homme de 60 ans qui n'a jamais demandé la nationalité française, bien qu'il vive dans l'Hexagone depuis trente ans - "ma gueule d'Algérien ne me fera jamais devenir français" -, interprète toute l'affaire comme "une catastrophe personnelle. Moi qui ai toujours cru à la démocratie et aux droits de l'homme, je ne pourrai plus défendre la démocratie occidentale au pays. On dira que l'Europe m'a lavé le cerveau. J'ai peur que plus personne dans les pays arabes ne veuille croire aux vraies valeurs de l'Occident." Saïd n'est pas particulièrement pratiquant. Les "barbus" "m'ennuient", dit-il. "Mais les Européens doivent comprendre qu'ils peuvent faire tomber la tête d'un Saddam, ou d'autres dictateurs, mais on ne peut réduire la religion. Un musulman peut abandonner son pays, pas sa croyance. La religion coule dans le sang. Toucher à cela, c'est atteindre les gens très profondément. (...) On veut bien s'entendre dire que nous n'avons pas le niveau technologique, que nos économies ne marchent pas, mais pourquoi les Occidentaux s'en prennent-ils à notre religion, si ce n'est pour nous diminuer et nous humilier davantage ? On risque, avec ça, de déclencher la haine pour des siècles."

Propriétaire d'une grande brasserie populaire à Montmartre, et d'un autre restaurant dans le 15e arrondissement de Paris, Ali Khedjat n'est pas aussi catastrophiste. Comme beaucoup d'autres, ce qui le choque, lui, "c'est le deux poids, deux mesures. C'est grave, juge-t-il. Quand les associations juives ont porté plainte contre Dieudonné, personne n'a protesté. Aucun média n'a repris le texte de ses sketches. Mais quand le MRAP porte plainte contre les caricatures, c'est tout juste si on ne le taxe pas d'intégrisme. (...) Depuis 2001, malheureusement, une partie de l'élite et même de l'intelligentsia française prend prétexte des violences pour mettre tous les musulmans dans le même sac. On n'arrête pas de faire l'amalgame : terroristes = intégristes = musulmans. Une aubaine pour les régimes en place [dans ces pays] qui suscitent les mouvements de foule pour détourner leurs opinions des problèmes intérieurs."

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-741364@45-1,0.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 14 Fév 2006 - 17:35

suite et fin

Malik Amalou, la trentaine élégante, l'un des barmen de la brasserie de M. Khedjat, se réjouit de vivre dans un pays de libertés. "Les musulmans ont besoin de l'Occident pour apprendre la liberté d'expression et la démocratie", note-t-il posément. "Le problème posé par les caricatures est qu'elles leur disent : 'vous êtes tous des terroristes', alors que les civils musulmans sont ceux qui souffrent le plus, et qui meurent, du terrorisme. Voyez ce qui se passe en Afghanistan, au Liban, en Irak, etc. Sans parler de ce qui s'est passé en Algérie !"

Aïcha Abdallah, 35 ans, enseignante "dans le 9-3", est non pratiquante. Pourtant, elle aussi se dit "extrêmement choquée par ces dessins politiquement stupides dans le contexte actuel. Rien ne doit entraver la liberté de la presse. Mais il y a des tabous que l'on doit s'imposer plutôt que de mettre le feu aux poudres."

Noria Feroui, elle, se présente comme pratiquante. Employée dans un restaurant d'entreprise à Paris et âgée de 46 ans, elle a été "écoeurée" par la reproduction des dessins dans la presse française. "Cela veut tout dire de ce que vous pensez de nous vraiment. Du moins, une bonne partie de la population de ce pays. On est pauvres, on vit dans des banlieues merdiques. Tout ce qui nous reste est notre foi, notre religion qui nous dit de respecter les autres. 'Fissa Billah', donnez et n'attendez rien en retour. Pourquoi nous blesser dans ce que nous avons de plus cher ? (...) Qui va tout récupérer ? Les grands terroristes. Et puis, en 2007, ils [les politiciens français] vont nous faire une bonne petite campagne là-dessus et la boucle sera bouclée."

Slim Hassaoui, chauffeur de taxi parisien d'origine marocaine, est également pratiquant. A 56 ans, il a déjà effectué deux pèlerinages à La Mecque. Selon lui, "le monde est aujourd'hui gonflé comme un gros ballon qui menace d'exploser. Jouer avec la religion, chrétienne, musulmane ou juive - caricaturer la Shoah me paraît tout aussi scandaleux -, c'est comme enfoncer une aiguille dedans. A la Grande Mosquée de Paris où je pratique, on ne parle pas des dessins danois. Mais dans les mosquées-caves comme je les appelle, là où des imams racontent des salades et lavent les cerveaux, c'est une autre affaire."

Ingénieur-conseil de 41 ans, installé en banlieue parisienne depuis vingt-trois ans, Rousbeh Sabouri est iranien d'origine, français de nationalité. Musulman de tradition, mais élevé dans "une famille laïque", il a le plus "grand respect pour les croyances, dès lors qu'elles restent dans la sphère privée et n'ont pas de prétentions totalisantes. (...) Avec ces caricatures, un seuil a été franchi dans la liberté d'expression. A mes yeux, elles ne sont pas insultantes, mais je conçois qu'elles le soient pour d'autres, parce que cela remet en cause leur grammaire du monde. (...) Il nous faut maintenir le droit au blasphème, car tout doit pouvoir être remis en cause. A mes yeux, rien ne justifie les violences qui ont été commises. Elles sont disproportionnées et je les condamne sans nuance. (...) Mais les Danois auraient dû s'autolimiter. Dessinateurs ou pas, on doit s'exprimer en respectant les autres. Il faut réfléchir à l'utilité de ce qu'on fait. Une remise en cause insultante et gratuite, c'est destructeur, donc condamnable. (...) Ce qui est grave, et en tant qu'Iranien je suis bien placé pour le savoir, c'est qu'une fois les foules déchaînées, les choses vont en empirant."



Enquête réalisée par Ariane Chemin, Patrice Claude, Yves Eudes, Régis Guyotat (à Orléans), Véronique Maurus, Michel Samson (Marseille), Catherine Simon, Jean-Pierre Tenoux (Besançon) et Marion Van Renterghem.



Article paru dans l'édition du 15.02.06

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-741364@45-2,0.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 16 Fév 2006 - 15:16

L'ONU dénonce les conditions de détention des prisonniers de l'armée américaine.


Prison d'Abou Ghraïb

Camp de Guantanamo


D'Abou Ghraib à Guantanamo, nouvelles charges contre Bush

par Laurent MAURIAC
QUOTIDIEN : jeudi 16 février 2006

New York de notre correspondant



L'administration Bush espérait sans doute en avoir fini avec Abou Ghraib et qu'on s'habituerait à Guantanamo. Ces deux points du globe qui concentrent les violations des droits de l'homme américaines viennent de faire l'objet de nouvelles révélations. Hier, une chaîne de télévision australienne a diffusé de nouvelles photos en provenance de la prison d'Abou Ghraib, en Irak. Dans le même temps, un rapport de l'ONU sur les traitements infligés aux prisonniers de Guantanamo, sur la base américaine de Cuba, dénonce des cas de tortures.

Incapacité. Les images présentées par la chaîne SBS montrent des prisonniers souvent nus et encagoulés dans des positions humiliantes évoquant des actes sexuels. La chaîne précise que les photos ont été prises au même moment que celles déjà diffusées en 2004. Une vidéo montre des hommes apparemment forcés de se masturber devant les soldats et leur caméra. «Ce qui est important, ce n'est pas tant ce que ces images nous apprennent de nouveau sur ce qui s'est passé à Abou Ghraib, estime Jamie Fellner, responsable de Human Rights Watch (HRW). C'est qu'elles viennent nous rappeler l'incapacité du gouvernement à établir les responsabilités de ceux qui, au plus haut niveau, ont décidé et encouragé ces pratiques.»

Au cours de son reportage diffusé par SBS, la journaliste Olivia Rousset cite une enquête interne de l'armée américaine. Selon cette enquête, l'un des hommes photographiés serait un ancien général irakien ayant résisté à un transfert dans une autre cellule au sein de la prison. «Le rapport établit qu'il a été poussé contre un mur, jusqu'à ce que les gardes remarquent du sang coulant sous sa cagoule. La coupure de 3,8 cm a été suturée par un médecin militaire», raconte la journaliste. Cet homme était surnommé «shit boy» par les soldats «en raison de son habitude consistant à se couvrir le visage de matière fécale». Il était «apparemment devenu un jouet pour les gardes qui expérimentaient sur lui différentes manières de l'entraver». La journaliste, qui a interrogé des soldats américains, dit avoir identifié un autre homme, Munadel al-Jumaili, qui, lui, est mort. Elle décrit «de nouvelles photos de son corps. On m'a dit que ces deux photos ont été prises dans la pièce où il a été tué pendant son interrogatoire par la CIA».

Témoignages. La chaîne SBS ne révèle pas comment elle a obtenu ces images. «On ne sait pas si elles proviennent, comme les précédentes, de Joe Darby, le soldat qui a alerté les enquêteurs militaires sur les pratiques à Abou Ghraib», commente Jameel Jaffer, avocat à l'association de défense des libertés publiques Aclu. Depuis le début, cette association demande la publication de l'ensemble des photos détenues par le gouvernement américain. Elle a déjà obtenu la communication de cent mille pages de documents qui, selon elle, montrent, à travers de nombreux témoignages de soldats, que «les abus sur les prisonniers étaient généralisés» et résultent de «règles édictées au plus haut niveau». L'Aclu a obtenu gain de cause en septembre devant la justice, mais le gouvernement a aussitôt fait appel et la communication officielle des photos reste bloquée.

Cadre légal. Le rapport du Haut Commissariat des droits de l'homme de l'ONU sur Guantanamo, qui devrait être publié aujourd'hui, a une portée comparable à la publication des photos d'Abou Ghraib. Pour Jamie Fellner de HRW, «il rappelle au monde l'absence de cadre légal permettant aux Etats-Unis de détenir des prisonniers dans ces conditions».

Ce projet de rapport, qui a fait l'objet d'une fuite en début de semaine dans le Los Angeles Times, conclut que les traitements réservés aux détenus de Guantanamo «violent leurs droits à la santé mentale et physique et, dans certains cas, représentent des cas de torture». Il détaille notamment les cas d'alimentation forcée des prisonniers en grève de la faim avec des tuyaux enfoncés dans le nez. Il dénonce également les isolements prolongés ainsi que l'exposition à des températures, à des bruits et des lumières extrêmes.

Sans procès. Les cinq experts de l'ONU qui ont mené l'enquête demandent à Washington de fermer cette prison militaire et de ramener les détenus sur le sol américain pour les y juger, estimant que les raisons invoquées pour justifier leur détention prolongée violent les lois internationales. Cinq cents prisonniers sont détenus sans procès à Guantanamo, pour la plupart capturés après les attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Washington a d'ores et déjà tenté de discréditer l'enquête. «Aucun des auteurs de ce rapport ne s'est rendu à Guantanamo», a déclaré le porte-parole du département d'Etat, Sean McCormack. Mais si les enquêteurs de l'ONU ont refusé l'invitation du gouvernement américain de se rendre à Guantanamo, c'est qu'ils se sont vu refuser la possibilité d'interroger des prisonniers. Les cinq enquêteurs ont interrogé d'anciens détenus, des avocats de détenus ainsi que leurs familles. Pour Jamie Jaffer de HRW, le rapport «confirme de nombreuses informations révélées par les organisations non gouverne-mentales. Désormais, ces informations sont dignes d'être considérées sérieusement par le gouvernement américain».

http://www.liberation.fr/page.php?Article=359890

Voici des photos prises dans la prison d'Abou Ghraïb

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.alchahed.net/warcrimes/abougharib/wp_abu_ghraib_040521_4_ssh.jpg&imgrefurl=http://www.alchahed.net/alc.php%3Fpage%3Dabg&h=267&w=345&sz=71&tbnid=ZaTBgHVyCqLY9M:&tbnh=89&tbnw=116&hl=fr&start=16&prev=/images%3Fq%3Dabou%2Bghraib%26svnum%3D10%26hl%3Dfr%26lr%3D
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Dim 19 Fév 2006 - 16:58

RDCONGO

Nouvelle Constitution
et nouveau drapeau


NOUVELOBS.COM | 19.02.06 | 13:50



L'ex-Zaïre a changé sa Constitution, son drapeau et ses armoiries, présentés par le président Joseph Kabila au cours d'une cérémonie.



L e président congolais, Joseph Kabila, a promulgué au cours d'une cérémonie une nouvelle Constitution, samedi 18 février à Kinshasa, ainsi qu'un changement de drapeau et d'armoiries de la République démocratique du Congo, l'ex-Zaïre. La cérémonie a eu lieu en présence de quelques milliers de spectateurs et de plusieurs personnalités étrangères dont Denis Sassou Nguesso, président du Congo-Brazzaville et président en exercice de l'Union africaine, ainsi que le président sud-africain, Thabo Mbeki.
"A partir de cet instant, plus rien ne pourra retarder l'organisation des élections qui s'annoncent à l'horizon", a déclaré Joseph Kabila après avoir signé la Loi fondamentale votée par une majorité de près de 85% des électeurs lors d'un référendum en décembre dernier. Au son de 21 coups de canons et de l'hymne national, l'ancien drapeau bleu ciel frappé d'une grande étoile au centre et de six petites dans le coin gauche a été amené. A ensuite été hissé le nouveau drapeau constitué du même fond bleu ciel frappé d'une étoile dans le coin gauche, traversé en diagonale par une bande rouge bordée de jaune.

Elections le 30 juin

Un Etat dirigé par un président et quatre vice-présidents parmi lesquels deux leaders des principaux anciens mouvements rebelles transformés en partis politiques, a été mis sur pied après l'accord de partage de pouvoir signé en 2002. Celui-ci a mis fin à cinq années de guerre, de 1998 à 2002, qui ont causé la mort de plus de 3,5 millions de personnes et le déplacement d'au moins quatre millions de réfugiés.
Le gouvernement transitoire est censé préparer les élections qui ont été fixées au 30 juin et qui aurait déjà dû avoir lieu en juin dernier. Mais, de l'avis général, cette échéance a peu de chances d'être respectée cette fois encore. La Constitution elle-même aurait dû entrer en vigueur le mois dernier.
Le Congo-Kinshasa a obtenu son indépendance de la Belgique en 1960.

(Avec AP)

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060219.OBS7247.html



Ce pays chanea déjà plusieurs fois de drapeau.

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.minfinrdc.cd/images/zr-1960.gif&imgrefurl=http://www.minfinrdc.cd/congo/presidents.htm&h=217&w=326&sz=2&tbnid=PkQ88nup9TOPLM:&tbnh=75&tbnw=114&hl=fr&start=3&prev=/images%3Fq%3Ddrapeau%2Brdc%26svnum%3D10%26hl%3Dfr%26lr%3D%26safe%3Doff%26sa%3DN
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Ven 24 Fév 2006 - 18:54

La justice reconnaît la parentalité homosexuelle


ven. févr. 24, 2006 4:09 CST





PARIS (Reuters) - La Cour de cassation a reconnu pour la première fois que les deux membres d'un couple homosexuel pouvaient exercer conjointement l'autorité parentale sur un enfant.

"Le code civil ne s'oppose pas à ce qu'une mère, seule titulaire de l'autorité parentale, en délègue tout ou partie de l'exercice à la femme avec laquelle elle vit en union stable et continue", dit la plus haute juridiction française.

La Cour rappelle les deux conditions de l'exercice de ce droit: il faut "que les circonstances l'exigent et que la mesure soit conforme à l'intérêt supérieur de l'enfant".

Jusqu'à maintenant, la justice soulignait que la loi permettait cette délégation d'autorité parentale à une autre personne que les parents biologiques seulement dans des "circonstances particulières", ce qui n'était pas jugé comme suffisant pour viser l'homosexualité.

Cet arrêt rapproche la situation des couples homosexuels vivant avec des enfants de celle des couples hétérosexuels. Il pourrait ouvrir la voie à un nouveau débat sur le mariage et l'adoption d'enfants par les homosexuels, toujours illégaux en France.

Il intervient alors que la majorité de droite actuelle s'oppose à ces deux avancées mais vient de faire un geste en faveur des homosexuels en améliorant les dispositions financières du PACS, une union civile que la gauche a fait adopter, notamment pour les homosexuels, en 1999.

REVENDICATION ANCIENNE

La Cour de cassation a statué contre l'avis du parquet général qui avait estimé à l'audience, mercredi, que la question relevait du pouvoir législatif et non de la justice.

Les couples homosexuels obtiennent ainsi satisfaction sur une revendication ancienne. Les associations qui les représentent soulignaient que lorsque la mère et ou le père biologique d'un enfant mourait, son conjoint, s'il était homosexuel, n'avait aucun droit sur cet enfant.

Les magistrats ont statué sur le cas d'un couple de femmes qui se sont liées par un PACS en décembre 1999. Une d'entre elles est mère de deux filles nées par insémination artificielle en mai 1999 et en mars 2002, Camille et Lou.

La cour d'appel d'Angers (Maine-et-Loire) leur avait déjà accordé l'autorité parentale conjointe le 11 juin 2004 mais le parquet général s'était pourvu en cassation.

Les juges de cassation ont relevé que les deux enfants élevées par le couple étaient "décrites comme épanouies, équilibrées et heureuses, bénéficiant de l'amour, du respect de l'autorité et de la sérénité nécessaires à leur développement".

Le couple est stable et l'absence de père pour les deux enfants laisse craindre qu'en cas de décès de la mère biologique, l'autre conjointe se "heurte à une impossibilité juridique de tenir le rôle éducatif qu'elle a toujours eu aux yeux de Camille et de Lou".

Lui accorder l'autorité parentale est donc "dans l'intérêt des enfants", conclut la Cour de cassation.

Aux termes du code civil l'autorité parentale permet aux parents de "déterminer le lieu de résidence de l'enfant et exiger qu'il y demeure effectivement, le protéger dans sa vie privée, le protéger dans ses relations avec autrui, veiller à sa santé et assurer son éducation".



© Reuters 2006. Tous droits réservés.

http://today.reuters.fr/news/newsArticle.aspx?type=topNews&storyID=2006-02-24T150949Z_01_TOU451826_RTRIDST_0_OFRTP-FRANCE-JUSTICE-HOMOSEXUALITE-20060224.XML&archived=False
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Mar 28 Fév 2006 - 0:30

Non-lieu pour Marie Humbert et le Dr Chaussoy


Une ordonnance de non-lieu vient d'être délivrée par la juge d'instruction au bénéfice de la mère et du médecin du jeune tétraplégique Vincent Humbert, qui l'avaient aidé à mourir en 2003, comme il le réclamait.

par AFP
LIBERATION.FR : lundi 27 février 2006 - 18:29



Marie Humbert, qui avait aidé son fils Vincent, tétraplégique, à mourir en 2003 comme il le réclamait, a estimé lundi que l'ordonnance de non-lieu rendue à son encontre équivalait à une «trahison» pour son fils. «Je suis très déçue pour moi mais contente pour le Dr Chaussoy (le médecin qui a administré une injection mortelle à Vincent et à l'encontre duquel un non-lieu a également été délivré, ndlr). Ça signifie qu'on va enterrer l'histoire comme si mon fils n'avait pas existé, comme si son combat n'avait pas existé», a déclaré à l'AFP Marie Humbert, interrogée par téléphone.

«Ça n'a servi à rien», a-t-elle ajouté, déplorant que la justice ait retenu l'idée de «contrainte morale» à son égard, «une hypocrisie», selon elle. «Je vais me battre encore plus maintenant pour une “loi Vincent Humbert” (une aide active à mourir dans certains cas, ndlr) car tout cela est inadmissible», a-t-elle poursuivi, en estimant que "le procureur (de Boulogne-sur-mer) comme la juge d'instruction" avaient «manqué de courage».

Son avocat Me Hugues Vigier a déploré qu'«on (ait) utilisé un subterfuge juridique, la contrainte morale, ce qui revient à dire qu'elle ne savait pas ce qu'elle faisait. C'est indigne d'elle». «Elle voulait que ce combat puisse servir aux autres (...) J'aurais souhaité qu'on dise qu'elle doit être renvoyée devant une juridiction eu égard à son geste mais qu'au nom de l'intérêt général il n'y a pas lieu de la poursuivre», a-t-il ajouté.

Marie Humbert avait été mise en examen pour «administration de substances toxiques», un délit passible de cinq ans d'emprisonnement. Elle avait administré des barbituriques à Vincent pour mettre fin à ses jours comme il le réclamait, le plongeant dans un coma profond. De son côté, le Dr Frédéric Chaussoy, qui avait aidé à mourir le jeune tétraplégique vit «un grand moment de bonheur». «On attendait cette décision depuis très longtemps, elle a longtemps été repoussée (...) Nous sommes libérés!», a confié le médecin à la presse.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=363041
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 2 Mar 2006 - 15:44

La France enquête sur les avions de la CIA

Éric Decouty
02 mars 2006

Les investigations du parquet de Bobigny devront déterminer si un jet américain transportant des détenus de Guantanamo est passé par Le Bourget.


L'aéroport du Bourget a accueilli le 20 juillet dernier un mystérieux appareil qui avait peut-être à son bord des prisonniers de la CIA. AFP





UNE ENQUÊTE judiciaire a été ouverte sur les vols suspects des avions de la CIA sur le territoire français. Dans la plus grande discrétion, le procureur de la République de Bobigny (Seine-Saint-Denis), après avis de la Chancel lerie, a décidé d'engager une enquête préliminaire confiée à la compagnie de gendarmerie des transports aériens de Roissy. Ces investigations – écrit le procureur, dans une note du 20 janvier – ont pour objet de «vérifier la présence à l'aéroport du Bourget le 20 juillet 2005, de l'avion n° N50BH. Et dans l'affirmative d'identifier la société qui lui aurait prêté assistance». Cette initiative du parquet de Bobigny fait suite une plainte déposée fin décembre par la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme (LDH) pour «détentions arbitraires», «crimes de tortures» et «atteinte aux droits des prisonniers de guerre».

L'existence de deux avions affrétés par la CIA ayant fait escale en France avait été révélée par Le Figaro (nos éditions du 2 décembre 2005), mais pour l'heure la justice française s'intéresse à un seul des deux jets. Il s'agit d'un Gulfstream III, qui se serait posé au Bourget le 20 juillet dernier en provenance d'Oslo, en Norvège. Ce vol aurait été traité selon une procédure inhabituelle : au lieu d'atterrir, comme les avions américains d'ordinaire, près du Musée de l'air et de l'espace, le Gulfstream aurait été «traité par une autre entreprise, située sur une zone plus discrète de l'aéroport». L'enquête devra donc déterminer si ce jet mystérieux a été utilisé par la CIA pour transporter des détenus suspectés de terrorisme vers le camp de détention américain de Guan ta namo, sur l'île de Cuba, et si les autorités françaises avaient connaissance de cette escale parisienne.

«Tout à fait possible»

Le 2 décembre, suite aux révélations du Figaro, Jean-Baptiste Mati, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, avait dé claré : «Il est tout à fait possible qu'il y ait eu des vols qui auraient été affrétés par la CIA. Nous sommes en train de vérifier ces informations avec les services concernés, principalement les services de l'aviation civile (...) La question est de savoir ce que transportaient ces avions.» Alors que le Quai d'Orsay est demeuré silencieux depuis deux mois, il appartient maintenant à la justice d'apporter une réponse à cette question.

Un autre avion suspect aurait fait escale en France, à l'aéroport de Brest, le 31 mars 2002. Ce vol qui fait l'objet d'investigations des auto rités canadiennes serait arrivé de Saint-Jean de Terre-Neuve au Ca nada, via Keflavik en Islande pour se rendre en Turquie. Mais aucune enquête n'a encore été diligentée en France.

Prenant acte de l'ouverture, le 20 janvier, d'une enquête préli minaire sur le vol du Bourget, Me Emmanuel Daoud, avocat de la Ligue des droits de l'homme s'est toutefois déclaré «surpris que compte tenu de la gravité des faits sus pectés, les premières vérifications n'aient pas encore été effectuées».


Les investigations du parquet de Bobigny devront déterminer si un jet américain transportant des détenus de Guantanamo est passé par Le Bourget.



UNE ENQUÊTE judiciaire a été ouverte sur les vols suspects des avions de la CIA sur le territoire français. Dans la plus grande discrétion, le procureur de la République de Bobigny (Seine-Saint-Denis), après avis de la Chancel lerie, a décidé d'engager une enquête préliminaire confiée à la compagnie de gendarmerie des transports aériens de Roissy. Ces investigations – écrit le procureur, dans une note du 20 janvier – ont pour objet de «vérifier la présence à l'aéroport du Bourget le 20 juillet 2005, de l'avion n° N50BH. Et dans l'affirmative d'identifier la société qui lui aurait prêté assistance». Cette initiative du parquet de Bobigny fait suite une plainte déposée fin décembre par la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme (LDH) pour «détentions arbitraires», «crimes de tortures» et «atteinte aux droits des prisonniers de guerre».

L'existence de deux avions affrétés par la CIA ayant fait escale en France avait été révélée par Le Figaro (nos éditions du 2 décembre 2005), mais pour l'heure la justice française s'intéresse à un seul des deux jets. Il s'agit d'un Gulfstream III, qui se serait posé au Bourget le 20 juillet dernier en provenance d'Oslo, en Norvège. Ce vol aurait été traité selon une procédure inhabituelle : au lieu d'atterrir, comme les avions américains d'ordinaire, près du Musée de l'air et de l'espace, le Gulfstream aurait été «traité par une autre entreprise, située sur une zone plus discrète de l'aéroport». L'enquête devra donc déterminer si ce jet mystérieux a été utilisé par la CIA pour transporter des détenus suspectés de terrorisme vers le camp de détention américain de Guan ta namo, sur l'île de Cuba, et si les autorités françaises avaient connaissance de cette escale parisienne.

«Tout à fait possible»

Le 2 décembre, suite aux révélations du Figaro, Jean-Baptiste Mati, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, avait dé claré : «Il est tout à fait possible qu'il y ait eu des vols qui auraient été affrétés par la CIA. Nous sommes en train de vérifier ces informations avec les services concernés, principalement les services de l'aviation civile (...) La question est de savoir ce que transportaient ces avions.» Alors que le Quai d'Orsay est demeuré silencieux depuis deux mois, il appartient maintenant à la justice d'apporter une réponse à cette question.

Un autre avion suspect aurait fait escale en France, à l'aéroport de Brest, le 31 mars 2002. Ce vol qui fait l'objet d'investigations des auto rités canadiennes serait arrivé de Saint-Jean de Terre-Neuve au Ca nada, via Keflavik en Islande pour se rendre en Turquie. Mais aucune enquête n'a encore été diligentée en France.

Prenant acte de l'ouverture, le 20 janvier, d'une enquête préli minaire sur le vol du Bourget, Me Emmanuel Daoud, avocat de la Ligue des droits de l'homme s'est toutefois déclaré «surpris que compte tenu de la gravité des faits sus pectés, les premières vérifications n'aient pas encore été effectuées».


Les investigations du parquet de Bobigny devront déterminer si un jet américain transportant des détenus de Guantanamo est passé par Le Bourget.



UNE ENQUÊTE judiciaire a été ouverte sur les vols suspects des avions de la CIA sur le territoire français. Dans la plus grande discrétion, le procureur de la République de Bobigny (Seine-Saint-Denis), après avis de la Chancel lerie, a décidé d'engager une enquête préliminaire confiée à la compagnie de gendarmerie des transports aériens de Roissy. Ces investigations – écrit le procureur, dans une note du 20 janvier – ont pour objet de «vérifier la présence à l'aéroport du Bourget le 20 juillet 2005, de l'avion n° N50BH. Et dans l'affirmative d'identifier la société qui lui aurait prêté assistance». Cette initiative du parquet de Bobigny fait suite une plainte déposée fin décembre par la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme (LDH) pour «détentions arbitraires», «crimes de tortures» et «atteinte aux droits des prisonniers de guerre».

L'existence de deux avions affrétés par la CIA ayant fait escale en France avait été révélée par Le Figaro (nos éditions du 2 décembre 2005), mais pour l'heure la justice française s'intéresse à un seul des deux jets. Il s'agit d'un Gulfstream III, qui se serait posé au Bourget le 20 juillet dernier en provenance d'Oslo, en Norvège. Ce vol aurait été traité selon une procédure inhabituelle : au lieu d'atterrir, comme les avions américains d'ordinaire, près du Musée de l'air et de l'espace, le Gulfstream aurait été «traité par une autre entreprise, située sur une zone plus discrète de l'aéroport». L'enquête devra donc déterminer si ce jet mystérieux a été utilisé par la CIA pour transporter des détenus suspectés de terrorisme vers le camp de détention américain de Guan ta namo, sur l'île de Cuba, et si les autorités françaises avaient connaissance de cette escale parisienne.

«Tout à fait possible»

Le 2 décembre, suite aux révélations du Figaro, Jean-Baptiste Mati, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, avait dé claré : «Il est tout à fait possible qu'il y ait eu des vols qui auraient été affrétés par la CIA. Nous sommes en train de vérifier ces informations avec les services concernés, principalement les services de l'aviation civile (...) La question est de savoir ce que transportaient ces avions.» Alors que le Quai d'Orsay est demeuré silencieux depuis deux mois, il appartient maintenant à la justice d'apporter une réponse à cette question.

Un autre avion suspect aurait fait escale en France, à l'aéroport de Brest, le 31 mars 2002. Ce vol qui fait l'objet d'investigations des auto rités canadiennes serait arrivé de Saint-Jean de Terre-Neuve au Ca nada, via Keflavik en Islande pour se rendre en Turquie. Mais aucune enquête n'a encore été diligentée en France.

Prenant acte de l'ouverture, le 20 janvier, d'une enquête préli minaire sur le vol du Bourget, Me Emmanuel Daoud, avocat de la Ligue des droits de l'homme s'est toutefois déclaré «surpris que compte tenu de la gravité des faits sus pectés, les premières vérifications n'aient pas encore été effectuées».

http://www.lefigaro.fr/france/20060302.FIG000000200_la_france_enquete_sur_les_avions_de_la_cia.html
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 2 Mar 2006 - 16:01

jeudi 2 mars 2006, mis à jour à 13:27
Cyclone Katrina

Bush savait et a laissé faire

Krystell Lebrun







Une vidéo tournée la veille du drame lors d'une vidéoconférence montre un chef d'Etat américain étrangement passif alors qu'on le prévient des effets potentiellement catastrophiques du cyclone Katrina



L'agence de presse américaine AP a diffusé hier des extraits vidéo exclusifs prouvant que le président américain George W. Bush avait été prévenu par l'Agence fédérale de gestion des crises (Fema) de l'ampleur probable de la catastrophe du cyclone Katrina avant même qu'il ne frappe la Nouvelle Orléans. Ces images ont été tournées lors d'un briefing en vidéoconférence avec le chef d'Etat américain et le secrétaire à la Sécurité intérieure Michael Chertoff, le 28 août, la veille du drame.

"Nous sommes complètement prêts"
On y voit Michael Brown, l'ancien directeur de la Fema, l'agence fédérale chargée de répondre aux catastrophes naturelles, affirmer que l'ouragan va être "énorme" et faire part de son inquiétude concernant le Superdome, le stade de La Nouvelle-Orléans où s'étaient réfugiés les habitants qui n'avaient pu fuir la ville. "Le Superdome est à environ 3,6 mètres sous le niveau de la mer... Je ne sais pas si le toit est conçu pour résister à un cyclone de catégorie 5", dit-il.
Les extraits révèlent que Georges W. Bush n'a posé aucune question au sujet des conséquences du passage de la tempête. Il a simplement affirmé : "Nous sommes complètement prêts. Nous déplacerons toutes les ressources et les moyens nécessaires que nous avons à notre disposition après l'ouragan".
Le cyclone a tué plus de 1200 personnes et dévasté plusieurs villes côtières du Mississippi, dont les trois quarts de La Nouvelle-Orléans, inondée sous plusieurs mètres d'eau après la rupture de ses digues.

http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=2727
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 9 Mar 2006 - 18:21

Les Etats-Unis devraient regarder sérieusement leurs propres problèmes des droits de l'Homme





2006-03-09 20:12:50 cri
Le Département d'Etat américain a publié le 8 mars (heure locale) le « Rapport sur les droits de l'Homme par pays en 2005 ». Ce rapport critique avec une autorité péremptoire la situation des droits de l'Homme dans plus de 190 pays dont la Chine, et il ne parle pas des problèmes sur la grave violation des droits de l'Homme aux Etats-Unis. A cet effet, le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat de Chine a rendu public le « dossier sur les droits de l'Homme aux Etats-Unis en 2005 » pour dénoncer la violation sérieuse des droits de l'Homme depuis un ans aux Etats-Unis. Un expert chinois en matière des droitrs de l'Homme estime que le gouvernement américain doit regarder sérieusement ses propres problèmes sur les droits de l'Homme.
Le « Rapport sur les droits de l'Homme par pays en 2005 » rendu public par le Département d'Etat américain a critiqué la situation des droits de l'Homme de plus de 190 pays et régions du monsde. Mais il a fermé en même temps les yeux sur les problèmes de grave violation des droits de l'Homme aux Etats-Unis. La partie de ce rapport consacrée à la Chine a dénaturé et critiqué délibérément la situation des droits de l'Homme en Chine.

Le professeur Liu Wenzong, expert chinois en matière des recherches des droits de l'Homme, a estimé que les Etats-Unis adoptent toujours le double critère sur le problème des droits de l'Homme et que cette façon d'agir est partie du besoin de leurs propres intérêts :

« Parce que les droits de l'Homme constituent un très impotant instrument des Etats-Unis dans leur expansion vers l'extérieur et dans la propagation de leur soi-disant système de civilisation occidental. Cet instrument a joué dans le passé un très grand rôle dans la désagrégation des pays d'Europe orientale et de l'ancienne Union soviétique. Aujourd'hui, les Etats-Unis veulent encore continuer à utiliser cette arme pour « examiner » chaque année l'état des droits de l'Homme dans une centaine de pays du monde. Ils voudraient regarder si vous répondez bien à leur exigence et à leur critère. Si vous n'y répondiez pas, ils vous lanceraient des critiques et des attaques. »

C'est pour la 7ème année consécutive que le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat de Chine a publie un dossier sur les droits de l'Homme aux Etats-Unis en guise de riposte au rapport annuel du département d'Etat américain. Le « Dossier sur les droits de l'Homme aux Etats-Unis en 2005 » rendu public jeudi par le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat de Chine a cité un grand nombre de preuves expliquant qu'il existe aux Etats-Unis des phénomènes de grave vilolation des droits de l'Homme. M. Liu a dit que le dossier parle principalement de la vie et de la sécurité des personnes américaines.

« Le problème le plus saillant sur les droits de l'Homme aux Etats-Unis, c'est la gravité des crimes de violence. Il y a chaque année en moyenne dans ce pays 50 000 suicides et de meurtres. En 2004, se sont produites plus de 5,18 millions d'affaires de violence, à savoir qu'une personne américaine sur 47 est victime du crime de violence. »

Le « Dossier sur les droits de l'Homme aux Etats-Unis en 2005 » publié par la Chine a cité encore les violations des droits de l'Homme dans l'application des lois et le système judiciaire, les droits politiques et la liberté, les droits économiques, sociaux et culturels, la discrimination raciale, les droits des femmes et des enfants et la violation des droits de l'Homme par les Etats- Unis dans d'autres pays.

Le professeur Liu a déclaré que d'après ces faits, on pourrait voir que les Etats-Unis ne sont pas un pays possédant réellement les pleins droits de l'Homme. Le mauvais enregistrement des droits de l'Homme des Etats-Unis constitue un contraste frappant avec leur soi-disant « grand pays des droits de l'Homme ». Le gouvernement américain devrait balayer tout d'abord sa propre maison sur le problème des droits de l'Homme et il n'a pas qualité de critiquer d'autres pays ni d'émettre des ordres. M. Liu a déclaré :

« A mon avis, le gouvernement américain devrait regarder au sérieux les problèmes des droits de l'Homme des Etats-Unis, réfléchir sur ses propres comportements dans le domaine des droits de l'Homme et prendre des mesures effectives pour améliorer sa propre situation des droits de l'Homme et pour rectifier sa méthode consistant à créer la confrontation internationale en utilisant le problème des droits de l'Homme. »

Le professeur Liu a estimé que les droits de l'Homme devraient devenir le thème principal du développement social et de la coopération internationale des divers pays, au lieu d'être le mot d'ordre idéologique exporté vers l'extérieur.

http://fr.chinabroadcast.cn/181/2006/03/09/50@92581.htm
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Sandra le Jeu 9 Mar 2006 - 18:45

Jeudi 09.03.2006, CET 16:24
8 mars 2006 19:16

Grippe aviaire: selon l'OMS stopper une pandémie est possible





BERLIN/GENèVE - Il est possible de stopper une pandémie mondiale provoquée par le virus de la grippe aviaire: ce constat rassurant a été livré par l'OMS, alors qu'en Allemagne, deux nouveaux chats victimes du virus H5N1 risquaient de semer la panique.

Réunis depuis lundi à Genève au siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les experts ont finalisé un plan d'action et mis au point des stratégies destinées à prévenir une pandémie provoquant des millions de morts à travers le monde.

"Une pandémie représentera un grave danger, mais en coopérant, nous pourrons y répondre de manière efficace", a affirmé Margaret Chan, directrice-générale adjointe pour les maladies transmissibles au terme de la réunion.

"Il est possible que les efforts d'endiguement ne fassent que ralentir la propagation du virus. Mais cela nous donnera du temps pour que les pays achèvent leurs préparatifs et que les laboratoires accélèrent la fabrication d'un vaccin efficace", a ajouté le docteur Chan.

L'OMS souligne qu'il n'y a actuellement pas de signes de pandémie provoquée par le virus H5N1. Théoriquement, une mutation du virus peut cependant avoir lieu et le rendre facilement transmissible d'homme à homme.

Les experts ont mis au point un éventail de mesures pratiques prévoyant une intervention rapide dans la zone touchée, dès les premiers jours de l'apparition des premiers cas. Le succès dépendra de plusieurs facteurs, a indiqué l'agence de l'ONU.

Une détection précoce de la mutation du virus est indispensable, ainsi qu'une mobilisation rapide des ressources et l'observation des mesures de quarantaine et d'isolement par la population dans la zone affectée, observe encore l'OMS.

En Allemagne, deux nouveaux cadavres de chats infectés par le virus ont été découverts mardi sur l'île de Rügen (nord-est), le principal foyer de la maladie en Allemagne. Ils ont ont été retrouvés à l'endroit où un premier cas de chat domestique infecté avait été diagnostiqué le 28 février.

"Cela veut dire que le passage du virus sur un mammifère n'est pas un cas unique", a déclaré le ministre fédéral de l'Agriculture Horst Seehofer. "Je vois un danger potentiel pour les humains", a-t-il ajouté, sur un ton alarmiste contrastant avec ce qu'affirment plusieurs experts.


SDA-ATS

http://www.swissinfo.org/sfr/swissinfo.html?siteSect=113&sid=6533291&cKey=1141841775000
avatar
Sandra
Maître d'honneur en topic
Maître d'honneur en topic

Féminin
Nombre de messages : 6511
Age : 34
Localisation : dans les bois
Activité : biologie
Points de pertinence : 520
Points de progression : 12606
Date d'inscription : 06/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: actualité journalistique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 25 Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum